Coupe du monde de football : Attention à la douche froide !

Chaque été, toutes les villes de Russie sont privées d’eau chaude pendant dix jours. Selon les fonctionnaires des services publics, cette coupure est effectuée « dans un but préventif », afin que le réseau fonctionne correctement et de façon ininterrompue pendant l’automne et l’hiver. Cette année, dans les villes accueillant les matchs de la Coupe du monde, les coupures devraient avoir lieu avant ou après le championnat de sorte que rien ne vienne nuire au confort des joueurs et des supporters. Ces aménagements sont toutefois loin de concerner tout le monde.

Dix jours sans eau chaude, c’est trois fois rien pour les Russes de l’ancienne génération qui, à l’époque soviétique, devaient se contenter d’eau froide pendant un mois entier au cours de l’été.

Aujourd’hui encore, les grandes villes du pays ‒ à commencer par Moscou et Saint-Pétersbourg ‒ continuent d’être alimentées en eau chaude à la soviétique : ce sont toujours d’immenses centrales thermiques qui réchauffent l’eau et la distribuent directement dans les immeubles. En clair, pas de besoin de ballon ou de chaudière, il suffit d’ouvrir le robinet, l’eau qui coule est déjà bouillante.

À l’occasion des Jeux olympiques de Moscou, organisés durant l’été 1980, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Konstantin Manenkov