Coupe du monde : la Russie est-elle dans les temps ?

À un peu plus de deux mois de la Coupe du monde de football (14 juin-15 juillet), de nombreux détails doivent encore être réglés avant l’arrivée d’un million et demi de supporteurs étrangers en Russie. Stades, fan zones et logements, les infrastructures prévues ne sont pas toutes opérationnelles. Pas de quoi inquiéter les autorités du pays pour autant.

L’annonce a été faite le 2 avril par le ministre de l’Intérieur russe, Vladimir Kokoltsev : la Russie va déployer une « police touristique » pendant la Coupe du monde de football.  « Ces unités seront constituées d’agents du ministère de l’Intérieur qui parlent plusieurs langues. Si nécessaire, une formation supplémentaire leur sera proposée », a précisé la porte-parole de la police Irina Volk. Cette police spéciale sera déployée « autour des stades et des fan zones des onze villes hôtes » à partir du 25 mai et pour la totalité du tournoi. Une manière pour les autorités russes de rassurer au mieux les supporteurs étrangers des trente et une nations qualifiées qui se rendront en Russie dans quelques semaines.

Depuis la Coupe des confédérations l’été dernier (17 juin-2 juillet 2017), les organisateurs mettent tout en œuvre pour accueillir, dans les meilleures conditions, la 21e édition de la plus grande compétition sportive de la planète. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Robin Bjalon

Dernières nouvelles de la Russie

Société

Coupe du monde : les supporteurs français rêvent déjà de la Russie

À quatre mois du début de la Coupe du monde de football, plus de 17 000 supporteurs français se préparent à venir en Russie. Un pays qu’ils connaissent peu mais qu’ils ont hâte de découvrir. « Moscou, je ne l’ai jamais vue qu’à la télévision. Et je ne connais pas du tout Kazan et Ekaterinbourg. » Didier Baudry, jeune retraité âgé de 56 ans, fait partie des 17 300 supporteurs français qui ont déjà commandé un billet pour assister à l’ensemble des matches de la Coupe du monde. Comme la plupart des membres du groupe Irrésistibles Français, il ne s’est jamais rendu en Russie. L’été prochain, il découvrira, pour la première fois, la place Rouge et le Kremlin. Ce saut dans l’inconnu ne l’effraie pas : « On va bien se documenter, comme d’habitude. » Avec son association, ils vont être 250 à se rendre en Russie pour encourager l’Équipe de France (EDF), qui affronte l’Australie à Kazan (le 16 juin), le Pérou à Ekaterinbourg (le 21), et le Danemark à Moscou (le 26). […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

12 février 2018