Le Courrier de Russie

Blocage de Telegram : le fonctionnement d’internet perturbé en Russie

Une semaine après l’interdiction de la messagerie cryptée Telegram en Russie, 19,4 millions d’adresses IP ont été bloquées dans le pays, endommageant l’utilisation des services de Google et d’Amazon. Les conséquences négatives du blocage de Telegram pourraient être bien plus importantes pour l’industrie numérique russe, estiment plusieurs analystes.

Suite au refus de Telegram de fournir au FSB les clés permettant de décrypter les conversations de ses utilisateurs, Roskomnadzor, l’agence fédérale chargée de la surveillance des moyens de communication, a interdit son utilisation en Russie. L’agence a d’abord bloqué les adresses IP des serveurs de la messagerie avant de s’attaquer à celles d’Amazon et de Google, utilisées par Telegram pour contourner la censure.

« Roskomnadzor a placé sur la liste noire un certain nombre des adresses IP de Google, utilisées par Telegram »

« En violation d’une décision de justice, Google continue de permettre à la société Telegram Messenger Limited Liability Partnership d’utiliser ses adresses IP pour poursuivre ses activités sur le territoire russe. […]