La « génération Poutine » s’exprime sur les élections, la démocratie et la propagande anti-occidentale

Les jeunes Russes de 18 ans, qui voteront pour la première fois cette année, sont nés et ont grandi sous la présidence de Vladimir Poutine, qui brigue actuellement un quatrième mandat. À un peu moins de trois semaines des élections, la revue Snob.ru en a interrogé quelques-uns sur la politique intérieure et extérieure de leur pays, la liberté ou leur représentation du dirigeant idéal.

Les élections et la démocratie

 

Snob.ru : Pourquoi faut-il des élections ?

Mikhaïl (École des Cadets, Moscou) :

« Les élections sont indissociables de la démocratie. Mais en Russie, aujourd’hui, elles ne servent à rien, vu qu’une grande partie de la population est abstentionniste. »

Ekaterina (Collège d’édition et de polygraphie, Moscou) :

« Pour élire Poutine, bien sûr. »

Dacha (tatoueuse, Tcheliabinsk) :

« Il faut des élections pour choisir un nouveau président parmi les participants proposés. Mais c’est une pure perte de temps. Tout le monde sait d’avance qui sera président. On ne laisse pas l’opposition y participer. Le président édite de nouvelles lois qui sont dans l’intérêt du pouvoir. Et interdire les manifestations politiques : c’est le bouquet ! Si voter faisait une différence, ils ne nous laisseraient pas le faire, disait Mark Twain. »

Ça ne peut pas être pire que Poutine

Nikita (Collège d’aérospatiale, Krasnoïarsk) :

« Il faut des élections pour changer de gouvernement. Sauf en Russie. En Russie, pour une raison à la fois obscure et évidente, tout le monde vote pour Poutine. Tout le monde le connaît, et les gens se disent : pourquoi changer, et si jamais c’était pire avec un autre… Mais ça ne peut pas être pire ! Bien sûr qu’il faut aller voter, mais à condition de savoir précisément qui vous voulez élire. Il ne faut pas choisir quelqu’un qui a déjà montré qui il est mais quelqu’un qui veut faire ses preuves, une nouvelle personne, une tête fraîche, pleine d’idées. Pourquoi ne pas donner sa chance à cette nouvelle tête ? »

 

La démocratie existe-t-elle en Russie ?

Nikita :

« La démocratie, c’est quand les décisions sont prises de façon collective. En Russie, on peut dire qu’elle existe, mais ce n’est pas une démocratie populaire. La démocratie populaire se manifeste parfois, dans de très rares cas, mais généralement, tout est décidé par un tas de politiques, qui, selon moi, ne pensent pas vraiment aux autres. Le principal, évidemment, c’est le bien-être du peuple. Et théoriquement, on doit pouvoir l’obtenir grâce à la démocratie. Mais pas chez nous. »

Ekaterina :

« Il n’y a pas de démocratie en Russie. »

Maxim (Nijni Novgorod) :

« Comment pourrait-on parler de démocratie quand les fonctionnaires gagnent des millions alors que les enseignants se demandent comment boucler les fins de mois ? Il faut simplement réduire les salaires des fonctionnaires et leur interdire de détourner les fonds publics. »

La solution, c’est le socialisme

Nikolaï (Koursk) :

« Ce n’est pas la démocratie, la solution, mais le socialisme. Aujourd’hui, la Russie tend de plus en plus vers un État policier, le peuple n’a pas de pouvoir. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Snob.ruTraduit par Julia Breen