|  
42K Abonnés
  |   |  
Les nouveautés pour l'année 2018. Crédits : Kolya Sanytch - Flickr

Ce qui va changer en Russie en 2018

Outre de bonnes résolutions, le passage à la nouvelle année apporte également son lot de changements. Fini les messages anonymes, augmentation du salaire minimum, de nouvelles aides pour les nouveaux nés… Le Courrier de Russie vous propose un aperçu des nouveautés entrées en vigueur en Russie depuis le 1er janvier.

Fini les messages anonymes

Les applications de messagerie en ligne comme Whatsapp ou Telegram doivent désormais identifier leurs utilisateurs via leur numéro de téléphone. Les messageries instantanées sont également tenues de stocker les informations d’identification sur le territoire russe.

Pour non respect de cette loi, les citoyens s’exposent à des amendes d’un montant de 3 à 5000 roubles (environ 45 à 70 euros), de 30 à 50 000 roubles (450 à 700 euros) pour un agent de la fonction public et de 800 000 à un million de roubles (12 000 à 15 000 euros) pour une personne morale.

Le but de cette loi controversée serait d’empêcher la publication anonyme de fausses informations mais de nombreuses voix s’élèvent déjà dénonçant la volonté du Kremlin de réguler la Toile et de limiter les libertés sur Internet.

L'application Telegram a été créée en 2013 par les frères Nikolai et Pavel Dourov. La messagerie est appréciée pour ses règles de confidentialité. Crédits : Flickr.
L’application Telegram a été créée en 2013 par les frères Nikolai et Pavel Dourov. La messagerie est appréciée pour ses règles de confidentialité. Crédits : Flickr.

Shopping sans taxe

Les étrangers qui achètent des produits non comestibles en Russie peuvent désormais récupérer la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Selon le système testé sur le terrain à Moscou, Saint-Pétersbourg et Sotchi, les touristes peuvent depuis le 1er janvier dernier se faire rembourser de leurs achats à hauteur de 18% de la TVA, à partir d’un achat de 10 000 roubles (environ 150 euros), sous présentation du ticket de caisse.

Cet avantage ne concerne pas les citoyens de l’Union économique eurasiatique (Biélorussie, Kazakhstan, Arménie).

Des aides pour les nouveaux nés

Le programme de soutien à la natalité lancé dans le pays en 2007, le capital maternel [environ 9 500 euros attribués pour toute naissance ou adoption à partir du deuxième enfant, ndlr] a été prolongé jusqu’en 2022. Au capital maternel, s’ajoutent de nouvelles mesures comme une allocation mensuelle de 10 500 roubles (150 euros) octroyée, pendant une période de dix-huit mois, aux familles ayant un premier enfant et, enfin, une aide leur permettant d’obtenir un crédit immobilier.

D’après le ministère russe des finances, l’allocation pour le premier enfant coûtera 144,5 milliards de roubles (2 milliards d’euros) à l’État. Le montant du capital maternel devrait quant à lui se réduire du fait de la baisse de la natalité. En 2016, 740 000 premiers-nés et 760 000 deuxièmes enfants sont venus au monde en Russie. Des chiffres qui devraient chuter de 5 à 10 %, chaque année, de 2018 à 2022.

 

Vladimir Poutine en présence des gagnants du concours "La Famille de l'année" en novembre 2017. Crédits : Kremlin.ru
Vladimir Poutine en présence des gagnants du concours « La Famille de l’année » en novembre 2017. Crédits : Kremlin.ru

Renforcement des quotas de travailleurs étrangers

Depuis le 1er janvier 2018, les quotas des travailleurs étrangers sont établis par secteur d’activité. Par exemple, 28% d’étrangers peuvent être actifs dans le secteur des transports en Russie. Par contre, il est désormais interdit aux étrangers de travailler comme vendeurs dans les pharmacies.

En cinq ans, la Russie a divisé par deux les quotas de main-d’œuvre étrangère, passant de 410 126 personnes en 2013 à 213 929 en 2016. L’objectif du ministère russe du travail est d’atteindre 140 423 travailleurs étrangers en Russie en 2018.

Le salaire minimum en hausse

Le revenu des travailleurs les moins bien payés en Russie passera de 7 800 à 9 489 roubles (138 euros) soit 85% du minimum vital, fixé à 10 329 roules par mois (environ 150 euros). Une mesure qui devrait affecter positivement les salaires de 1,5 millions de travailleurs russes, a indiqué le ministère russe du travail.

Le gouvernement russe a promis de faire en sorte que le salaire minimum du pays atteigne le minium vital d’ici janvier 2019.

Adieu les boissons énergisantes alcoolisées

Depuis le 2 janvier, la Russie a interdit la production et la vente (sauf pour l’exportation) de boissons énergisantes légèrement alcoolisées.

Interdiction de jeter ses mégots par la fenêtre

Le Premier ministre russe a approuvé le 5 janvier dernier les amendements aux règles de sécurité incendie visant à accroitre le niveau de sécurité dans les territoires adjacents aux routes et aux abords des habitations.

Parmi elles, une nouvelle règle interdit de lancer des mégots de cigarettes depuis les fenêtres des trains et des voitures. « Il est interdit de se débarrasser de ses cendres, de charbon, d’allumettes et mégots de cigarettes quand les trains ou voitures sont en mouvement », indique le texte.

Manon Masset

Dernières nouvelles de la Russie

International

La presse russe craint l’enlisement en Syrie

Les attaques contre les forces russes en Syrie surviennent quelques semaines seulement après que Vladimir Poutine a annoncé la victoire sur l'État islamique (EI) et le retrait partiel des troupes de ce pays. La presse moscovite s’inquiète de voir la Russie entrainée dans une guerre sans fin.

17 janvier 2018
Société

Aliona Popova : « Le droit d’importuner, cela n’a pas de sens »

La tribune d’un collectif de cent femmes françaises, dont l’actrice Catherine Deneuve, défendant la « liberté d’importuner » a suscité de vives réactions dans le monde, y compris en Russie. Aliona Popova, fondatrice du réseau d’entraide féminine Projet W, ne comprend pas cette prise de position.

11 janvier 2018
Culture

Gault et Millau lance son premier guide gastronomique sur Moscou

Le prestigieux guide gastronomique Gault et Millau a lancé sa première édition russe consacrée à Moscou. Guillaume Crampon, co-président de la branche Russie, nous met en appétit.

22 décembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *