Le stade de Saint-Pétersbourg. Crédits : FIFA

Mondial 2018 : le risque d’une désillusion touristique

La Coupe du Monde 2018 pourrait décevoir ceux qui comptent améliorer l’image de la Russie sur la scène internationale et y développer le tourisme. La crainte que le prochain Mondial attire même moins de touristes que celui de 2010 en Afrique du Sud où trois millions de supporters s’étaient rendus, semble de plus en plus fondée.

Quel scénario attend la Russie, qui a dépensé 638 milliards de roubles (9,4 milliards d’euros) dans l’organisation du tournoi ? Il y a trois ans seulement, l’agence fédérale Rostourism n’hésitait pas à annoncer une augmentation de 30 %-40 % du nombre de touristes par rapport aux Jeux de Sotchi en 2014. Selon le comité organisateur des J.O., près de deux millions de billets avaient été vendus. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

KommersantTraduit par Maïlis Destrée

Dernières nouvelles de la Russie

Société

Ekaterinbourg attend l’Équipe de France et espère des retombées économiques du Mondial 2018

La ville de Ekaterinbourg accueillera quatre matchs de la Coupe du Monde, dont celui opposant la France au Pérou le 21 juin prochain. Quelles seront les suites du tournoi pour la capitale de l’Oural ? Pronostics d’experts.

10 janvier 2018
Économie

La Coupe du monde de football « la plus chère de l’histoire » sera-t-elle rentable ?

Des médias russes comme le quotidien économique RBC et la radio Kommersant FM estiment que les recettes générées par la Coupe du monde de football – qui se déroulera du 14 juin au 15 juillet 2018 en Russie – ne couvriront jamais le coût de l’organisation de l’événement. Le Kremlin juge leur approche économique « primitive » et conteste leurs calculs. RBC évalue le coût total de la Coupe du monde à environ 13 milliards de dollars, soit 10 % de plus que le budget initialement prévu. Il s’agit, selon le quotidien économique, de la Coupe du monde la plus chère de l’histoire et elle ne donnera à l’économie russe qu’une impulsion positive de courte durée, estiment les experts qu’il a consultés. Pour Iouri Beloous, organisateur de l’exposition internationale Football Market, c’est l’appétit financier de la Fédération internationale de football (FIFA) qui en est la cause. Cette dernière encaisse la majorité des revenus générés par le tournoi, notamment ceux provenant de la vente des droits télévisés : « La FIFA a inventé et monétisé un système génial : tous les droits lui appartiennent et aucun produit où figure le logo de la compétition ne peut être vendu sans son accord. […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

2 décembre 2017
Société

Du gazon Made in France pour la Coupe du monde de football

Dans moins de sept mois, les meilleurs footballeurs du monde fouleront la pelouse des stades qui accueilleront les matches de la Coupe du monde de football en Russie. Sur les douze stades répartis dans onze villes russes, cinq seront recouverts d’un gazon Made in France. La vedette ? Le 4turf nouvelle génération de gazon créée par Christophe Galbrun, le «sélectionneur» français de DLF, une coopérative agricole du Maine-et-Loire spécialisée dans la production, la sélection et la commercialisation de semences en fourragère et en gazon. « Il est particulièrement résistant au piétinement, à l’arrachement, aux maladies, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

16 novembre 2017