La mascotte de la Coupe du monde 2018. Crédits : FIFA

Ekaterinbourg attend l’Équipe de France et espère des retombées économiques du Mondial 2018

La ville de Ekaterinbourg accueillera quatre matchs de la Coupe du Monde, dont celui opposant la France au Pérou le 21 juin prochain. Quelles seront les suites du tournoi pour la capitale de l’Oural ? Pronostics d’experts.

« L’impact économique de la Coupe ne sera pas le même dans toutes les villes hôtes », explique Elena Chakina, directrice du Laboratoire international d’économie à l’École des hautes études en sciences économiques de Saint-Pétersbourg. « S’il devrait être insignifiant à Moscou et Saint-Pétersbourg, il sera bien plus élevé à Kazan, Ekaterinbourg et Samara par exemple, où le tourisme peine à se développer », estime l’experte.

« Lorsqu’en 2010 la Russie a été choisie comme pays organisateur du tournoi, nous avons analysé le bilan des Coupes du Monde de ces vingt dernières années, en particulier celles qui ont eu lieu en Afrique du Sud et au Brésil, rappelle Leonid Rapoport, ministre de l’Éducation physique et des Sports de la région de Ekaterinbourg. Une analyse qui s’est révélée précieuse pour la conception et la construction du stade Ekaterinbourg Arena. Ce dernier pourra accueillir 35 000 spectateurs, conformément aux exigences de la FIFA, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

ExpertTraduit par Maïlis Destrée