S'abonner, c'est dessiner avec la Russie les horizons du Monde de demainDécouvrir nos offres

Tatarstan : la langue tatare devient facultative

Tatarstan : la langue tatare devient facultative

Depuis le 29 novembre, après plusieurs années de débats houleux, l'enseignement de la langue tatare n'est plus obligatoire dans les écoles du Tatarstan. Le Conseil d’État de la république, sous la pression de Moscou, a tranché : il devient facultatif, à raison de deux heures de cours par semaine. Ekaterina Khodjaeva, sociologue et auteur de nombreux ouvrages sur les mouvements socio-ethniques au Tatarstan, revient pour Le Courrier de Russie sur ce bras de fer linguistique.Le Courrier de Russie : La république du Tatarstan est ethniquement composée d'environ 53,2 % de Tatars et de 39,7 % de Russes. A qui et pourquoi l'enseignement obligatoire du tatar à l'école posait-il problème ?Ekaterina Khodjaeva : Le principal problème résidait dans l'enseignement même de cette langue. Suite à sa désignation comme langue d’État dans la république, au début des années 1990, la législation du Tatarstan a, dans la foulée, garanti son enseignement obligatoire au même niveau que le russe, du primaire à la fin du secondaire, en raison de 5 à 6 cours hebdomadaires. Prise dans la précipitation, cette décision ne tenait toutefois pas compte de l'absence de programme,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Thomas Gras