|  
43K Abonnés
  |   |  
Gocha Tasarevitch, chef du groupe SERB, posant avec la plaque à la mémoire de Boris Nemtsov devant la direction des affaires intérieures du district central de Moscou. Crédits : VKontakte - Gocha Tasarevitch

La plaque à la mémoire de Boris Nemtsov a été démontée

La plaque à la mémoire de Boris Nemtsov, placée jeudi 7 septembre sur son ancienne résidence à Moscou, a été démontée mardi 12 septembre par des activistes de l’organisation nationaliste russe SERB. 

Gocha Tasarevitch, chef du groupe SERB, posant avec la plaque à la mémoire de Boris Nemtsov devant la direction des affaires intérieures du district central de Moscou. Crédits : VKontakte - Gocha Tasarevitch
Gocha Tasarevitch (à gauche), chef du groupe SERB, posant avec la plaque à la mémoire de Boris Nemtsov devant le commissariat du district central de Moscou. Crédits : VKontakte – Gocha Tasarevitch

Le chef du mouvement SERB, Gocha Tarasevitch, a personnellement revendiqué le retrait de la plaque à la mémoire de Boris Nemtsov, assassiné en février 2015.

Tarasevitch a expliqué ce geste par le fait que la « plaque artisanale » avait été installée « illégalement » sur la façade du bâtiment. Les activistes de SERB ont remis la plaque à la police. Ils ont également posté de nombreuses photographiques d’eux avec l’objet, notamment au commissariat.

Une plaque polémique

La plaque, indiquant « Ici a vécu l’homme politique Boris Nemtsov, mort des mains d’un tueur à gage le 27 février 2015″, avait été installée dans la matinée du jeudi 7 septembre sur la façade d’un immeuble situé au 3 rue Malaïa Ordynka, dans le centre de Moscou, où vivait Boris Nemtsov.

À l’origine du projet se trouvait un député local, Sergueï Markov, résident à la même adresse. Ce dernier avait affirmé que la plaque avait été placée suite au vote de l’ensemble des propriétaires « conformément au code du logement ».

Les autorités moscovites, considérant que la plaque à la mémoire de l’opposant politique était « illégale », réclamaient son retrait.

Le SERB (South East Radical Block) est un groupe politique russo-ukrainien revendiquant un nationalisme pan-russe. Le mouvement a quitté l’Ukraine pour se consacrer à la politique intérieure russe en 2014. En avril 2017, le mouvement avait revendiqué l’agression de l’opposant Alexeï Navalny.

Boris Nemtsov a été assassiné dans la nuit du 27 au 28 février 2015 sur un pont de la Moskova, en face du Kremlin. Jeudi 13 juillet, un tribunal de Moscou a condamné à 20 ans de prison et 100 mille roubles d’amende Zaour Dadaev, accusé du meurtre de Boris Nemtsov.

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Culture

2 automnes 3 hivers au cinéma Illuzion, le 20 février

Le film français 2 automnes 3 hivers sera diffusé au cinéma Illuzion le mardi 20 février à 19h dans le cadre de ses mardis consacrés au cinéma français. Le long métrage sera en version française sous-titrée en russe.

15 février 2018
Culture

Le film Peindre le jardin moderne : de Monet à Matisse au cinéma les 18 et 21 février

Le film britannique Peindre le jardin moderne : de Monet à Matisse sera diffusé à Moscou au cinémas Formula Kino TsDM (Loubianka) et CINEMA PARK Metropolis les 18 et 21 février prochains. Le documentaire sera diffusé en anglais sous-titré en russe.

15 février 2018
Culture

Maslenitsa au Kremlin d’Izmaïlovo du 17 au 18 février

Du 17 au 18 février, le Kremlin d'Izmaïlovo célèbre la fin de l'hiver. Cette édition 2018 de Maslenitsa s'intitule Maslenitsa galactique et se veut futuriste et originale tout en suivant les traditions populaires associées à ces festivités.

14 février 2018