La plaque à la mémoire de Boris Nemtsov a été démontée

La plaque, indiquant « Ici a vécu l’homme politique Boris Nemtsov, mort des mains d’un tueur à gage le 27 février 2015″, avait été installée dans la matinée du jeudi 7 septembre


La plaque à la mémoire de Boris Nemtsov, placée jeudi 7 septembre sur son ancienne résidence à Moscou, a été démontée mardi 12 septembre par des activistes de l’organisation nationaliste russe SERB. 

Gocha Tasarevitch, chef du groupe SERB, posant avec la plaque à la mémoire de Boris Nemtsov devant la direction des affaires intérieures du district central de Moscou. Crédits : VKontakte - Gocha Tasarevitch
Gocha Tasarevitch (à gauche), chef du groupe SERB, posant avec la plaque à la mémoire de Boris Nemtsov devant le commissariat du district central de Moscou. Crédits : VKontakte – Gocha Tasarevitch

Le chef du mouvement SERB, Gocha Tarasevitch, a personnellement revendiqué le retrait de la plaque à la mémoire de Boris Nemtsov, assassiné en février 2015.

Tarasevitch a expliqué ce geste par le fait que la « plaque artisanale » avait été installée « illégalement » sur la façade du bâtiment. Les activistes de SERB ont remis la plaque à la police. Ils ont également posté de nombreuses photographiques d’eux avec l’objet, notamment au commissariat.

Une plaque polémique

La plaque, indiquant « Ici a vécu l’homme politique Boris Nemtsov, mort des mains d’un tueur à gage le 27 février 2015″, avait été installée dans la matinée du jeudi 7 septembre sur la façade d’un immeuble situé au 3 rue Malaïa Ordynka, dans le centre de Moscou, où vivait Boris Nemtsov.

À l’origine du projet se trouvait un député local, Sergueï Markov, résident à la même adresse. Ce dernier avait affirmé que la plaque avait été placée suite au vote de l’ensemble des propriétaires « conformément au code du logement ».

Les autorités moscovites, considérant que la plaque à la mémoire de l’opposant politique était « illégale », réclamaient son retrait.

Le SERB (South East Radical Block) est un groupe politique russo-ukrainien revendiquant un nationalisme pan-russe. Le mouvement a quitté l’Ukraine pour se consacrer à la politique intérieure russe en 2014. En avril 2017, le mouvement avait revendiqué l’agression de l’opposant Alexeï Navalny.

Boris Nemtsov a été assassiné dans la nuit du 27 au 28 février 2015 sur un pont de la Moskova, en face du Kremlin. Jeudi 13 juillet, un tribunal de Moscou a condamné à 20 ans de prison et 100 mille roubles d’amende Zaour Dadaev, accusé du meurtre de Boris Nemtsov.