|  
41K Abonnés
  |   |  
Les "bouchères de Khabarovsk", deux jeunes filles reconnus coupables de cruauté animale. Crédits : NTV.

Les « bouchères de Khabarovsk » condamnées à la prison ferme pour cruauté animale

Vendredi 25 août, un tribunal de Khabarovsk, en Extrême-Orient, a condamné deux adolescentes accusées de maltraitance envers des animaux à, respectivement, 4 ans et 3 mois et 3 ans et 10 jours de prison ferme, rapporte Interfax.

Les "bouchères de Khabarovsk", deux jeunes filles reconnus coupables de cruauté animale. Crédits : NTV.
Les « bouchères de Khabarovsk », deux jeunes filles reconnues coupables de cruauté animale. Crédits : NTV.

Les deux jeunes filles âgées de 17 ans ont été reconnues coupables de « cruauté envers des animaux », de « délinquance » et d’« offense aux sentiments religieux ».

Début novembre, les adolescentes avaient été arrêtées après la publication sur les réseaux sociaux de photographies sur lesquelles on les voyait maltraiter et tuer des animaux abandonnés, déclenchant une large vague de mécontentement au sein de la population et d’associations. Ces clichés, repris par le site TJournal, ont fini par attirer l’attention de la police de Khabarovsk. Au total, 15 animaux ont souffert entre les mains des délinquantes.

Les jeunes filles, qui ont reçu entre temps le surnom de « bouchères », ont reconnu leur culpabilité à la mi-février. Lors de leur dernière audience au tribunal, elles ont demandé à recevoir une peine n’entraînant pas de privation de liberté, indique RIA Novosti.

Selon l’enquête, une des accusées a également fait la connaissance sur Internet d’un garçon de 20 ans, qu’elle a ensuite conduit dans un bâtiment abandonné où les attendait la deuxième fille, armée d’un pistolet et d’une batte de baseball. Les adolescentes ont attaqué le jeune homme, l’ont blessé à la mâchoire et ont commencé à lui demander de l’argent. Le garçon a finalement réussi à s’enfuir.

L’attaque a été filmée par un jeune homme de 18 ans, qui, avec les jeunes filles, a monté un film « visant à humilier une personne et un groupe de personnes pour appartenance à un groupe social ». Les adolescents ont ensuite publié la vidéo sur Internet « dans le but de bafouer la dignité humaine ». Elles diffusaient également, selon l’accusation, des messages et textes « offensant les sentiments religieux » sur les réseaux sociaux.

Le jeune homme a, lui, été condamné à trois ans de prison ferme pour « incitation à la haine ».

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Politique

Poutine : une conférence de presse sous le signe de la présidentielle

Jeudi 14 décembre, le président Vladimir Poutine a tenu sa traditionnelle conférence de presse annuelle. Moments forts.

14 décembre 2017
Société

A Moscou, des activistes interrompent la projection d’un film sur la guerre en Ukraine

Le 10 décembre, des activistes nationalistes ont violemment interrompu la diffusion d'un documentaire sur la guerre en Ukraine.

11 décembre 2017
Conférence LCDR

Mardi du Courrier de Russie #37 avec Igor Delanoë

Igor Delanoё donne une conférence : "Villefranche et la marine impériale russe: une histoire géopolitique de la Russie en Méditerranée".

11 décembre 2017
  1. quel manque de respect ! il y a d autres endroits , pour manifester sa colère et son mécontentement , ces trois gamines n ont que ce qu elles méritent , ( la liberté de chacun s arrête là ou celle des autre commence ) qu elles aillent manifester au nord de la sibèrie ça les réchauffera .

  2. Je suis bien contente que vous soyez enfermées pendant des années. Le surnom les bouchères’ est bien appropriées pour vous. Espérant que certaines détenues ne vous font pas de cadeaux comme vous avez fais pour ses pauvres bêtes.

  3. Après la prison je pense qu’elles auront un suivi dans une maison spéciale un psychiatre,Les suivre car elles sont dangereuses .

  4. Ce que je peux remarquer, c’est que de pareils comportements sont RÉELLEMENT sanctionnés par de la prison FERME. Et tant mieux. En France elles aurait eu le sermont du juge et soit du surcis soit des travaux d’intérêt général. En plus, en russie une personne condamnée à 3 ans de prison reste en prison 3 ans et pas 1 ans et après fini, avec toutes les remises…

Les commentaires sont fermés.