Dernier avis avant démolition : adieu les khrouchtchevkas à Moscou

Près de 8 000 khrouchtchevkas, ces immeubles à quatre étages construits sous Nikita Khrouchtchev, seront démolis dans les années à venir à Moscou, a annoncé, fin février, le maire de la capitale russe, Sergueï Sobianine. De nouveaux immeubles seront construits à la place, afin de reloger les habitants, soit 1 600 000 personnes. Objectif déclaré de l’opération : détruire ces logements vétustes avant qu’ils ne se délabrent totalement, et, plus généralement, améliorer les conditions de vie des Moscovites. Pour l’écrivain Boris Minaev, cette vaste démolition à venir signera la fin d’une ère.En apprenant la démolition prochaine des khrouchtchevkas de Moscou, j’ai immédiatement compris une chose. Cette démolition, pour moi, signifie l’adieu à toute une civilisation, à une planète, à toute notre vie.Je me souviens bien de notre installation avec mes parents, dans les années 1960, dans notre nouvel immeuble du 18, rue Trekhgorny Val. À l’époque, on « en finissait » justement avec l’ancien quartier de Presnia et ses constructions de bois : toutes les petites maisons en rez-de-chaussée de la rue Bolchevitskaïa et des ruelles alentour. À coups de bulldozers, la Ville nivelait les anciens jardins particuliers,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019

Prenez soin des hooligans !

Depuis près de vingt ans, à Saint-Pétersbourg, le cirque Upsala tire de la rue des adolescents à problèmes pour leur faire jouer des spectacles présentés en Russie et en Europe. La vocation du projet, affirment ses concepteurs, est artistique avant d’être sociale, même si le travail réalisé dans ce domaine est colossal.

 

31 mai 2019

Mai 1989, Gorbatchev à Pékin : Deux dragons dans un nid d’hirondelle

Il y a trente ans, le 14 mai 1989, le dernier président de l'URSS, Mikhaïl Gorbatchev, arrive à Pékin, au beau milieu des manifestations étudiantes qui se tiennent place Tian’anmen.

 

24 mai 2019