Maël Brossard, scientifique à Skolkovo : « J’essaie de créer des liens entre la science et les arts »

Maël Brossard, 30 ans, est le seul chercheur français à travailler au sein de Skolkovo, ce nouveau centre de recherche et développement, près de Moscou, qui a pour mission de faire avancer la science russe. Le jeune homme s’est confié au Courrier de Russie. Le Courrier de Russie : Comment avez-vous été amené à travailler à Skolkovo ? Maël Brossard : J’ai terminé une licence de physique à Grenoble et un master en nanoscience à Paris. En 2010, je suis allé en Angleterre, pour entreprendre une thèse – achevée en 2015 – en photonique hybride [concerne l’étude et la fabrication de composants, tels les cellules photovoltaïques et cristaux photoniques], sous la direction du professeur Pavlos Lagoudakis, C’est lui qui m’a parlé de Skolkovo, où il dirige le groupe de recherche en photonique hybride. Il cherchait quelqu’un pour gérer le laboratoire. Et je suis arrivé à l’Institut de science et technologie Skoltech en mars 2016.LCDR : En quoi consiste votre travail à Skoltech ?M.B. : Je gère le laboratoire de photonique hybride et travaille avec une équipe composée d’une douzaine de chercheurs russes.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Elodie-Louise Testa

Dernières nouvelles de la Russie

Le russe sur mesure à l’école de langues Language Link

Située dans le centre de Moscou, l’école de langues Language Link propose tout au long de l’année un large choix de programmes et de services pour les étudiants et les professionnels désireux d’apprendre le russe dans un environnement convivial et international.

 

27 mars 2017

L’avenir de la cathédrale Saint-Isaac divise les Pétersbourgeois

C'est une des plus vastes cathédrales à dôme du monde

 

14 février 2017

Un retraité russe fait le tour du monde à pied en moins de deux ans

Peut-être même un Guinness des records

 

10 février 2017