|  
43K Abonnés
  |   |  
homéopathie Russie

L’homéopathie déclarée « pseudo-science » par l’Académie des sciences russe

La commission chargée de la lutte contre la pseudo-science auprès de l’Académie russe des sciences a déclaré que « l’administration à doses extrêmement faibles » des médicaments homéopathiques n’avait aucun « fondement ni justification scientifique ».

homéopathie Russie
Tube granule d’homéopathie. Crédits : Pixabay

« Les explications des effets supposés de l’homéopathie contreviennent aux lois chimiques, physiques et biologiques connues, et son efficacité n’est corroborée par aucune expérimentation convaincante », indique le mémorandum publié le lundi 6 février par la commission.

Le document précise également que les principes de l’homéopathie ne sont que des dogmes « spéculatifs » remontant à l’« étape protoscientifique du développement de la physiologie et de la médecine ». « L’homéopathie est apparue à une époque où les représentations les plus importantes de la chimie et de la biologie sur les propriétés des molécules  (…) n’étaient pas encore généralement admises. Certains chercheurs estimaient que la matière était divisible à l’infini et, par conséquent, il y avait du sens, pour eux, à parler de dilution à n’importe quel niveau », peut-on lire dans le mémorandum.

L’Académie recommande également au ministère de la santé de retirer les remèdes homéopathiques des hôpitaux publics et de protéger les citoyens contre les publicités mensongères sur leurs vertus curatives. L’Académie conseille en outre aux pharmaciens de ne pas ranger les médicaments traditionnels et homéopathiques dans les mêmes rayons et de ne plus vanter les mérites de ces derniers à leurs clients.

Le ministère de la santé a promis d’« examiner les arguments exposés dans le document et d’y répondre en substance » lorsque le texte sera à sa disposition.

Pas interdite en URSS

Sans surprise, les déclarations de l’Académie ont provoqué une vague de mécontentements auprès des médecins homéopathes. Ainsi, Mikhaïl Chkolenko, membre de l’association professionnelle des médecins homéopathes de la CEI, a réagi en affirmant que l’empereur Nicolas Ier, « qui emportait avec lui une pharmacie de poche homéopathique », le maréchal Gueorgui Joukov et Viktor Grichine, secrétaire du Parti communiste pour la ville de Moscou (1967-1985), suivaient des traitements homéopathiques.

« Si l’homéopathie était inefficace, les membres du Comité central du Parti n’auraient pas consulté des homéopathes », estime M. Chkolenko, cité par Kommersant.

« L’homéopathie n’était pas interdite en URSS mais a été officiellement introduite dans le système de santé publique que dans les années 1990 », tempère pour sa part Vassili Vlassov, directeur de la Société des spécialistes de la médecine fondée sur les faits et membre de la commission chargée de la lutte contre la pseudo-science auprès de l’Académie russe des sciences. « Les fabricants de remèdes homéopathiques profitent de l’ignorance de la population et mènent aujourd’hui une politique de plus en plus agressive pour promouvoir leurs produits », s’indigne M. Vlassov.

1 800

En Russie, le recours à l’homéopathie a été officiellement autorisé par le ministère de la santé en 1995.

Selon les données du Conseil national de l’homéopathie, 28 entreprises productrices et 1 800 médicaments homéopathiques sont enregistrés en Russie. D’après la société analytique QuintilesIMS, en 2016, 21,8 millions de ces médicaments ont été vendus dans les pharmacies du pays, pour un montant de 7,32 milliards de roubles, soit une croissance de 5,6 % par rapport à l’année précédente.

Depuis 2009, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) met en garde contre l’homéopathie en tant qu’option de traitement pour la grippe, la tuberculose, le paludisme, les maladies diarrhéiques chez les enfants et les personnes porteurs du VIH. En 2010, le parlement britannique a publié un rapport selon lequel l’assurance maladie publique ne doit pas couvrir les traitements homéopathiques dans la mesure où ceux-ci « ne sont pas plus efficaces que les placebos ». En 2016, l’autorité américaine de la concurrence (FTC) a contraint les producteurs de médicaments homéopathiques à prouver leur efficacité ou à indiquer le contraire directement sur l’emballage.

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Culture

2 automnes 3 hivers au cinéma Illuzion, le 20 février

Le film français 2 automnes 3 hivers sera diffusé au cinéma Illuzion le mardi 20 février à 19h dans le cadre de ses mardis consacrés au cinéma français. Le long métrage sera en version française sous-titrée en russe.

15 février 2018
Culture

Le film Peindre le jardin moderne : de Monet à Matisse au cinéma les 18 et 21 février

Le film britannique Peindre le jardin moderne : de Monet à Matisse sera diffusé à Moscou au cinémas Formula Kino TsDM (Loubianka) et CINEMA PARK Metropolis les 18 et 21 février prochains. Le documentaire sera diffusé en anglais sous-titré en russe.

15 février 2018
Culture

Maslenitsa au Kremlin d’Izmaïlovo du 17 au 18 février

Du 17 au 18 février, le Kremlin d'Izmaïlovo célèbre la fin de l'hiver. Cette édition 2018 de Maslenitsa s'intitule Maslenitsa galactique et se veut futuriste et originale tout en suivant les traditions populaires associées à ces festivités.

14 février 2018