La cathédrale Saint-Isaac à Saint-Pétersbourg cesse d’être un musée et redevient une église

L’oeuvre de l’architecte français Auguste de Montferrand, la cathédrale Saint-Isaac à Saint-Pétersbourg, ne sera plus un musée. Dès décembre 2017, ce site touristique, qui rapporte tous les ans au budget de Saint-Pétersbourg 800 millions de roubles, passera sous le giron de l’Eglise orthodoxe russe, sur décision du gouverneur de la ville, Gueorgui Poltavtchenko. Nikolaï Bourov, directeur du musée qu’abrite la cathédrale depuis les années 1930, revient pour le quotidien RBC sur ce qui attend le site dans l’avenir. RBC : Que pensez-vous de la décision des autorités pétersbourgeoises de confier l’administration de la cathédrale Saint-Isaac à l’Église orthodoxe russe ?Nikolaï Bourov : En tant que serviteur de l’État discipliné, je suis censé n’en penser que du bien. Mais je ne le peux pas, parce que je continue de croire que l’on est en train de commettre une erreur.RBC : À la mairie, on nous a affirmé que la cathédrale conserverait ses fonctions de musée. Comment cela peut-il se faire ?N.B. : Il est difficile de prédire comment le musée fonctionnera désormais et à quel niveau. Il y aura des visiteurs, certes, mais beaucoup moins qu’aujourd’hui. Simplement parce que le fait d’organiser ces flux touristiques massifs exige le travail et les efforts de très nombreuses personnes.Je ne sais pas qui s’occupera, notamment, des visiteurs handicapés. Je parle aussi bien des aveugles que des malentendants ou des gens en fauteuils roulants. Je ne sais pas qui fera fonctionner l’ascenseur spécial que nous avons installé pour que les personnes en fauteuil puissent rejoindre la coupole, tout en haut, pour que les gamins puissent contempler les oiseaux volant sous leur nez et Saint-Pétersbourg vue du ciel. Tout cela peut continuer de fonctionner, bien sûr, mais à condition d’embaucher des spécialistes qualifiés pour s’en occuper – et ça coûte de l’argent.Depuis près de quatre-vingt-dix ans que le musée existe, un système très complexe de fonctionnement et de gestion financière s’est mis en place.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Souvenirs rock
du « pays des merveilles »

La chanteuse et productrice américaine Joanna Stingray, figure clef de la scène rock soviétique underground de la fin des années 1980, a fréquenté les artistes les plus emblématiques de la période, de Viktor Tsoï (chanteur du groupe Kino) à Boris Grebenchtchikov (musicien et compositeur de Kino, Aquarium).

 

17 mai 2019

Postface au 70e anniversaire de l’OTAN

Pour Sergueï Karaganov, président honoraire du Conseil de politique extérieure et de défense, influent think-tank russe de relations internationales, il est temps que l'OTAN trouve une raison d'exister autre que la menace, selon lui fabriquée, que ferait peser la Russie sur la sécurité du continent européen.

 

14 mai 2019

Mezen : un village
au chevet de son hôpital

À Mezen, petite ville du Grand Nord russe, les retraités se sont organisés pour financer la rénovation de l’hôpital municipal. Un reportage du magazine Ogoniok.

 

12 avril 2019