Nicolas Lazareff, le jeune franco-britannique porté disparu, retrouvé mort à Moscou

Lundi 19 décembre, le corps du jeune homme a été officiellement identifié par les autorités françaises et britanniques.


favorite 0

Nicolas Lazareff, 22 ans, avait disparu depuis jeudi 15 décembre, à Moscou. Il a été retrouvé mort samedi 17 décembre dans un bois près de la ville de Mytichtchi, dans la banlieue moscovite. Le corps a été officiellement identifié par les autorités consulaires françaises et britanniques, lundi 19 décembre. Retour sur l’affaire.

Nicolas Lazareff
Nicolas Lazareff. Crédits : FB

Note au lecteur : Le récit est principalement basé sur le témoignage d’une source française anonyme proche de la famille contactée par Le Courrier de Russie.

Un retour en taxi qui vire au cauchemar

L’histoire fait froid dans le dos. Mercredi 14 décembre, plusieurs amis se retrouvent chez l’un d’entre eux pour un dîner vins et fromages. Parmi les invités, le jeune Nicolas Lazareff, 22 ans, d’origine franco-britannique, et son frère Alexis, 21 ans, à qui il rend visite à Moscou.

Le groupe d’amis décide ensuite de sortir dans une boîte de nuit du centre de Moscou, le Crazy Daisy, situé sur la place Tourguenevskaïa. Outre les deux frères se trouvent également Tatiana, Verity et Henri. Ces deux derniers quittent toutefois la soirée plus tôt.

Vers 4h du matin, Alexis, Nicolas et Tatiana sortent de la boîte et se font aborder par deux inconnus, qui leur proposent de les emmener à une autre soirée. Les médias russes, citant leurs sources, affirment pour leur part que le groupe d’amis prend un taxi « sauvage » (non officiel) pour rentrer chez Tatiana, qui habite près du club.

A l’intérieur du véhicule, les hommes leur proposent de boire une bière pour fêter l’anniversaire de l’un d’eux. Nicolas et Alexis acceptent et s’évanouissent en quelques secondes, comme drogués. Tatiana, de son côté, refuse mais, fatiguée, s’endort aux côtés des garçons.

Quand elle se réveille, la jeune fille se rend compte qu’ils ne sont plus dans le centre de Moscou mais en dehors de la ville. Elle proteste, et les deux inconnus la menacent avant de faire sortir les trois jeunes gens de la voiture. Les deux hommes les dépouillent de leurs affaires – téléphones, argent et la bague de Nicolas – et les abandonnent au bord de la route, dans la neige.

Nicolas est conscient mais peine à marcher. Alexis est, lui, inconscient. Pendant que Tatiana essaye de le réveiller, elle perd de vue Nicolas. Elle se lance à sa recherche mais ne parvient pas à le retrouver. Étant donné le froid et la pénombre, elle décide d’attraper une voiture avec Alexis pour retourner dans le centre.

Les agresseurs arrêtés

Vendredi 16 décembre, au soir, Alexis et Tatiana signalent la disparition de Nicolas à la police. Rapidement, la communauté française de Moscou se mobilise et relaie l’avis de recherche du jeune homme sur les réseaux sociaux.

Dimanche 18 décembre, la police de Mytichtchi retrouve le corps d’un homme sans vie sur un terrain boisé dans le village de Tchelobitievo, à 10 minutes en voiture de la station de métro Medvedkovo. Selon les sources des médias russes au sein de la police, le jeune homme ne portait ni pull ni veste.

Selon les premières hypothèses, Nicolas se serait perdu et effondré dans la neige avant de mourir d’hypothermie. A noter que cette nuit-là, la température est descendue jusqu’à -15°C. Cette version doit encore être confirmée par une autopsie, qui pourrait également révéler la présence de drogue dans le sang du jeune homme.

Le même jour, la police, qui est parvenue à identifier et localiser les deux agresseurs grâce aux caméras de surveillance de la boîte de nuit et sur les routes, a procédé à l’arrestation des agresseurs. Selon notre informateur, les deux hommes sont des ressortissants azerbaïdjanais. Ils ont été entendus par la police et sont considérés comme suspects. Tatiana et Alexis ne sont quant à eux pas visés dans cette affaire.

Lundi 19 décembre, le corps du jeune homme retrouvé a été officiellement identifié par les autorités françaises et britanniques. Il s’agit bien de Nicolas Lazareff. Alexis a, lui, quitté Moscou dans la journée alors que leurs parents, Alexandre et Fiona Scott Lazareff, arrivent mardi dans la capitale russe.

Nicolas Lazareff

Une famille aristocratique aux origines russes

Nicolas Lazareff, 22 ans, possédait la double nationalité franco-britannique. Originaire d’une famille aristocratique connue en France, les Lazareff, le jeune homme avait également des origines russes du côté de son grand-père. Ancien élève de l’École alsacienne, il étudiait à l’université de Manchester. Il est l’aîné avec sa sœur jumelle Natacha d’une famille de cinq enfants. Le jeune homme est déjà venu plusieurs fois en Russie dans le cadre de programmes de bénévolat dans les régions russes.

Ses parents, Alexandre et Fiona Scott Lazareff, sont tous deux connus dans le monde de l’édition. Alexandre Lazareff a été critique gastronomique de 1987 à 2002 avant de créer son entreprise Chateauonline, l’une des plus grandes sociétés de vente en ligne de vins.

Fiona Scott Lazareff, d’origine britannique, est quant à elle la rédactrice en chef de divento.com, un portail dédié à la culture européenne. Grande sportive, elle a remporté plusieurs championnats d’équitation en France.