Institut Vavilov : l’ange gardien de la biodiversité végétale habite à Saint-Pétersbourg

À l’heure où l’humanité assiste, impuissante, à la disparition progressive des espèces végétales planétaires, l’Institut Vavilov, à Saint-Pétersbourg, a une longueur d’avance. Depuis plus d’un siècle, on y veille sur des semences venues des quatre coins du globe. Un précieux héritage dont la ville de Lyon a récemment bénéficié pour retrouver ses fruits et légumes oubliés. Le Courrier de Russie a poussé la porte de la plus ancienne banque de semences du monde et la quatrième en importance, derrière celles des États-Unis, de Chine et d'Inde.

Le maître des graines

Entre la cathédrale Saint-Isaac et la statue du tsar Nicolas Ier, en plein centre de Saint-Pétersbourg, l’Institut Vavilov n’a rien à envier aux imposants monuments qui l’entourent. Ce bâtiment néoclassique de couleur jaune doré a tout autant sa place au patrimoine architectural et culturel de la ville. Mais pas que. Ses murs épais dissimulent aussi un patrimoine végétal inestimable : une collection de 345 000 espèces végétales, dont 80 % seraient introuvables ailleurs dans le monde.Une fois franchie la lourde porte en bois, à l’intérieur, le temps semble arrêté. Le plancher craque à chaque pas. Dans le hall d’entrée, une panoplie de plantes envahissantes s’épanouit sur les marches de l’escalier central, au sommet duquel trône l’impressionnant buste de Nikolaï Vavilov, l’un des plus grands botanistes et généticiens de son époque, à l’origine de la majorité de la collection de l’Institut, fondé en 1926.Ici, tous vénèrent le grand homme et connaissent son histoire et son héritage sur le bout des doigts. Le professeur Nikolaï Dzioubenko, directeur de l’Institut depuis six ans, le premier : « Il est notre père à tous », lance-t-il en guise de message de bienvenue.À l’étage, un immense portrait du génie, qui se reflète dans un grand miroir, vous suit des yeux jusqu’au musée qui lui est dédié. Au cours de sa vie, le botaniste, né en 1887, a parcouru 64 pays pour collecter près de 250 000 lots de semences d’espèces sauvages et cultivées. « Le tout avant que les produits chimiques ne débarquent dans l’agriculture », souligne le directeur.Victime des répressions staliniennes, Nikolaï Vavilov a été arrêté en 1940 et condamné à la peine de mort,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Manon Masset

Dernières nouvelles de la Russie

Charles Michel à Moscou : la Belgique intermédiaire entre l’UE et la Russie ?

Le Premier ministre belge Charles Michel a clôturé mercredi 31 janvier une visite de trois jours à Moscou. L’occasion pour lui de briser la glace avec les dirigeants russes.

 

1 février 2018

Patinage artistique : la nouvelle reine Alina Zaguitova

En remportant neuf médailles, les Russes ont largement dominé les championnats d’Europe. Parmi les stars, la jeune patineuse Alina Zaguitova qui s’est illustrée en remportant, à seulement 15 ans, la médaille d’or.

 

26 janvier 2018

Ces Russes qui spéculent sur les cryptomonnaies

Malgré la récente chute du bitcoin, l’engouement pour les monnaies numériques ne faiblit pas en Russie. Pour la première fois, un groupe d’investisseurs vient d’acheter une centrale électrique en Sibérie pour le minage.

 

24 janvier 2018