|  
37K Abonnés
  |   |  
cigarette électronique russie vape

La cigarette électronique enfume la Russie

En l’espace de deux ans, les cigarettes électroniques ont conquis les poumons des Russes, donnant naissance à une nouvelle génération d’e-fumeurs, mais surtout à une véritable industrie nationale. Un phénomène de société que Le Courrier de Russie a reniflé de plus près.

 

Ce jour devait arriver, les Russes ne pouvaient y échapper. Leur goût pour la cigarette et leur amour pour le narguilé allaient inévitablement les pousser vers ce morceau de plastique électronique générant une vapeur aromatisée. Les Russes l’ont adopté sans trop de problème, et avec lui son lexique, son mode de vie – nouveau, bizarre. Désormais, ils ne fument plus mais vapotent (parit’, en russe), régulent leur quantité de nicotine à souhait (ou pas) et cherchent des prises USB pour s’en « griller une ».

Fin 2016, la Russie compterait ainsi 1,5 million de vapoteurs (ou vapers, en russe) réguliers, pour un marché évalué à 280 millions de dollars, selon les données de l’Alliance russe des professionnels du secteur (Vaping Alliance), alors qu’ils n’étaient que quelques milliers il y a seulement deux ans.

Babylon

Igor Samborski, 30 ans, est l’un des principaux responsables de ce vaste fumoir. En 2010, ce jeune diplômé de l’Université des finances de Moscou travaille encore pour le géant nucléaire Rosnano, dans la branche capital-risque, quand deux amis – Sergueï Djourinski et Roman Novikov – lui tendent sa première cigarette électronique. Ils sont persuadés de son potentiel. Igor ne fume pas mais est prêt à tenter le coup – et à investir quelques milliers de dollars. « Tous les ingrédients étaient réunis pour que le produit marche en Russie : un grand pays, beaucoup de fumeurs et un marché du narguilé développé comme nulle part ailleurs. Et puis, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Connexion

S’enregistrer


Thomas Gras

Dernières nouvelles de la Russie

Société

Sous pression, le boulanger homophobe Sterligov revend sa chaîne moscovite

L'entrepreneur super-orthodoxe et ouvertement homophobe German Sterligov a annoncé la revente de ses boulangeries Khleb i sol à Moscou.

8 novembre 2017
Culture

La bande son de la révolution russe

De la Marseillaise à Hatikvah, quelles étaient les chansons populaires parmi les révolutionnaires russes en 1917 ?

27 octobre 2017
Société

Ce que l’on sait de l’agression contre la journaliste d’Écho de Moscou

L'agression de la journaliste de la radio Écho de Moscou, Tatiana Felgengauer, soulève de nombreuses questions.

24 octobre 2017