Combats de MMA

Kadyrov fait combattre ses enfants et se met Emelianenko à dos

La polémique autour de la participation de trois fils du leader tchétchène Ramzan Kadyrov à un tournoi de MMA à Grozny, le 4 octobre, ne cesse de s'envenimer entre partisans et détracteurs des « combats d'enfants ». Décryptage. Une salle comble, un Ramzan Kadyrov pétillant et une diffusion en direct sur la chaîne sportive Match Boets : le tournoi Grand Prix Akhmat battait son plein, mardi 4 octobre – à la veille de l'anniversaire du leader tchétchène.Pour l'occasion, les organisateurs avaient invité trois petits Kadyrov – Akhmad, 10 ans, Zelimkhan, 9 ans, et Adam, 8 ans – à monter sur le ring face à des adversaires tout aussi jeunes. Si le combat avait officiellement un caractère « d'exhibition », les jeunes garçons se sont battus comme des grands, encouragés par un public adulte, et survolté. Les trois fils du dirigeant tchétchène ont d'ailleurs, sans surprise, remporté leur combat. Les vidéos de leurs exploits ont été publiées le lendemain sur le compte Instagram officiel de leur père, plus fier que jamais. « Akhmad a mis son rival KO en 14 secondes. Félicitations ! », a commenté Kadyrov.« Bravo ! », « De futurs champions ! », « Mashallah ! », pouvait-on lire dans les réactions à la publication.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Thomas Gras

Dernières nouvelles de la Russie

Tatarstan : la langue tatare devient facultative

L'enseignement du tatar n'est plus obligatoire dans les écoles du Tatarstan. Ekaterina Khodjaeva revient sur un bras de fer linguistique.

 

30 novembre 2017

Sous pression, le boulanger homophobe Sterligov revend sa chaîne moscovite

L'entrepreneur super-orthodoxe et ouvertement homophobe German Sterligov a annoncé la revente de ses boulangeries Khleb i sol à Moscou.

 

8 novembre 2017

La bande son de la révolution russe

De la Marseillaise à Hatikvah, quelles étaient les chansons populaires parmi les révolutionnaires russes en 1917 ?

 

27 octobre 2017