Ekaterinbourg : Pokémons, emprisonnez-les tous !

Rouslan Sokolovski, blogueur populaire de 21 ans, a été mis en examen après s'être filmé en train de jouer à Pokémon Go dans l'église de Tous-les-Saints à Ekaterinbourg, mi-août. Un mois plus tard, et après un court séjour en prison, le jeune homme vient d’être assigné à résidence dans le cadre d'une enquête pour « extrémisme » et « offense aux sentiments des croyants ». Décryptage.

Vade retro Pikachu !

En publiant sa vidéo sur son compte Youtube, le 11 août, Rouslan Sokolovski savait pertinemment où il mettait les pieds. Ou plutôt – là où on les lui mettrait.En juillet dernier, lorsque le tsunami Pokémon Go a frappé la Russie de plein fouet, de nombreuses personnalités orthodoxes ont affiché leur vive indignation face à l'arrivée de Pikachu et de ses amis dans le paysage national. Si le Patriarcat s'est contenté de demander que les églises soient épargnées par ces « chasses virtuelles », plusieurs groupes de cosaques, défenseurs historiques de la foi chrétienne, ont exigé l'interdiction du jeu en réalité augmentée à Saint-Pétersbourg et Stavropol.La polémique a pris une telle ampleur que la télévision russe a même cru bon de mettre en garde les spectateurs contre cette pratique. Les chasseurs de Pokémons ont été prévenus : jouer dans des églises, mosquées et synagogues pourrait leur coûter jusqu'à 500 000 roubles d'amende et trois ans de prison pour « offense aux sentiments des croyants ».« Du délire », pour reprendre les mots du blogueur Sokolovski, qui a précisément voulu démontrer que ce geste était au contraire « sans danger » et n’avait « rien d’illégal ». Pour ce faire, il a choisi d’aller jeter son dévolu – et ses Pokéballs – sur l'église de Tous-les-Saints, érigée en 2003 sur le lieu de l’assassinat du dernier tsar russe, Nicolas II, et de sa famille par les bolcheviques.L'expérience s'est déroulée sans heurts, et le jeune homme est sorti de l'édifice avec deux nouveaux Pokémons en poche. « Ça m'a plu,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Thomas Gras

Dernières nouvelles de la Russie

Tatarstan : la langue tatare devient facultative

L'enseignement du tatar n'est plus obligatoire dans les écoles du Tatarstan. Ekaterina Khodjaeva revient sur un bras de fer linguistique.

 

30 novembre 2017

Sous pression, le boulanger homophobe Sterligov revend sa chaîne moscovite

L'entrepreneur super-orthodoxe et ouvertement homophobe German Sterligov a annoncé la revente de ses boulangeries Khleb i sol à Moscou.

 

8 novembre 2017

La bande son de la révolution russe

De la Marseillaise à Hatikvah, quelles étaient les chansons populaires parmi les révolutionnaires russes en 1917 ?

 

27 octobre 2017