Maxim Chemetov

« Je suis pour la pornographie mais contre la diffusion libre de matériel piraté »

Le 14 septembre dernier, Roskomnadzor, l’agence fédérale russe chargée de la surveillance des moyens de communication, a bloqué l’accès aux sites de partage de vidéos pornographiques PornHub et YouPorn sur le territoire russe. Catastrophe ou aubaine ? Le Courrier de Russie a posé la question à Bob Jack, 45 ans, un des principaux réalisateurs russes de films X. Le Courrier de Russie : Comment avez-vous accueilli cette annonce ?Bob Jack : En tant que réalisateur de films pour adultes, je n'ai jamais soutenu de tels sites, qui proposent notamment du contenu piraté en libre accès, dont mes réalisations. Du point de vue de l’éthique, je pense également qu'il n'est pas normal que ce genre de portails existent : ils font énormément de publicité et sont libres et très faciles d'accès, notamment pour les plus jeunes. Leur fonctionnement est fourbe, vous vous retrouvez sur ces portails sans même vous en rendre compte. De fait, j’estime que cette interdiction est légitime, je n'y vois aucune restriction des libertés individuelles.LCDR : Quand PornHub a proposé à Roskomnadzor de débloquer son site contre un compte Premium, l'agence russe a répondu, sur Twitter, que « la démographie n'[était] pas une marchandise ». Pensez-vous que la fermeture de ces sites ait à voir avec la question démographique ?B.J. : Qui dit Internet, dit humour. La pornographie gênerait la démographie ? Laissez-moi rire ! Au contraire, elle offre beaucoup aux gens : elle met du piment dans les relations, évacue le stress, procure du plaisir.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Thomas Gras

Dernières nouvelles de la Russie

Tatarstan : la langue tatare devient facultative

L'enseignement du tatar n'est plus obligatoire dans les écoles du Tatarstan. Ekaterina Khodjaeva revient sur un bras de fer linguistique.

 

30 novembre 2017

Sous pression, le boulanger homophobe Sterligov revend sa chaîne moscovite

L'entrepreneur super-orthodoxe et ouvertement homophobe German Sterligov a annoncé la revente de ses boulangeries Khleb i sol à Moscou.

 

8 novembre 2017

La bande son de la révolution russe

De la Marseillaise à Hatikvah, quelles étaient les chansons populaires parmi les révolutionnaires russes en 1917 ?

 

27 octobre 2017