Législatives 2016 : électeur russe, qui es-tu ?

Dimanche 18 septembre, les Russes étaient appelés aux urnes pour renouveler les 450 députés de la Douma, la chambre basse de leur parlement. Sans surprise, le parti au pouvoir, Russie Unie, a raflé la majorité avec 343 sièges, suivi par le Parti communiste (42), le LDPR (39) et Russie Juste (23). Quatorze formations étaient en lice. Le Courrier de Russie a débusqué un électeur de chacune d’entre elles et l’a interrogé sur les raisons de son choix.

Note – taux de participation : 47,8 %

« Le parti Force citoyenne est composé majoritairement de jeunes »

Anastasia Kouznetsova, 19 ans, étudiante en psychologie

A voté pour le parti Force citoyenne

« J’ai décidé de voter pour Force citoyenne (Grajdanskaïa Sila en russe) parce que c’est un parti composé majoritairement de jeunes – la moyenne d’âge des candidats est de 27 ans. Les partis traditionnels sont tenus principalement par des gens plus âgés, et leur discours ne touche pas ceux qui sont nés après la chute de l’Union soviétique.

Les jeunes d’aujourd’hui sont mobiles, ils bougent en permanence, ils sont connectés – et leur perception du monde est totalement différente de celle des vieux. Les candidats de Force citoyenne abordent les problèmes de façon moderne, avec les outils et les technologies d’aujourd’hui. Ils sont également facilement accessibles et répondent systématiquement à nos questions.

J’ai découvert l’existence du parti via les réseaux sociaux, et aujourd’hui, certains de mes amis sont même candidats. J’apprécie particulièrement l’une des figures phares du parti, Sultan Hamzaev, qui dirige aussi l’association « Russie sobre » et promeut un mode de vie sain.

C’est la première fois que je votais. Je considère qu’il est très important de participer aux élections car chaque voix compte. Chacun peut faire la différence en faisant pencher la balance du côté d’un parti plutôt que d’un autre. »

Force citoyenne a recueilli 0, 14% des voix

« Le parti Plateforme citoyenne véhicule l’idée du renouvellement »

Vladislav Retchkine, 19 ans, étudiant en droit

A voté pour Plateforme citoyenne

« J’ai choisi de voter pour Plateforme citoyenne (Grajdanskaïa Platforma) parce que j’aime l’idée du renouvellement que ce parti véhicule.

J’ai suivi le développement de cette organisation depuis sa création, en 2012, et j’en ai apprécié l’évolution : à mon avis, aucune des personnes qui ont rejoint Plateforme citoyenne ne l’a fait par hasard.

Plateforme citoyenne a beaucoup d’idées en commun avec le parti au pouvoir. Tout comme Russie Unie, le parti soutient le rattachement de la Crimée à la Russie et l’embargo. Mais ils proposent un programme plus précis et plus concret sur le plan économique : ils disent clairement qu’il est grand temps, pour la Russie, de renoncer à une économie fondée uniquement sur le pétrole, que le pays doit développer son industrie et ses infrastructures nationales.

Plateforme citoyenne est un parti jeune, nouveau. Et si j’ai voté pour eux, c’est avant tout dans l’espoir qu’ils fassent appel aux jeunes.

Ce dimanche, j’ai voté pour la première fois de ma vie. C’est mon devoir de citoyen, et je suis satisfait de l’avoir accompli. »

Plateforme citoyenne a recueilli 0,22 % des votes.

« Les Patriotes de Russie, c’est un peu comme le Front national en France »

Gueorgui Rojko, 27 ans, journaliste automobile

A voté pour le parti Les Patriotes de Russie

« J’ai comparé les listes des différents partis et je suis arrivé à la conclusion que Les Patriotes de Russie étaient les candidats les plus compétents. Sur leur liste, on retrouve notamment des généraux qui ont combattu en Tchétchénie et lutté contre le terrorisme. Je pense que si ces personnalités à caractère fort s’étaient fait élire à la Douma, il aurait été impossible de les faire plier. Je préfère voter pour des hommes politiques expérimentés que pour des businessmen, des sportifs ou des vedettes, comme on en trouve chez Russie Unie ou Rodina.

Je me retrouve également dans le programme des Patriotes de Russie. Ils se positionnent comme « social-patriotes », un peu comme le Front national de Marine Le Pen, en France. Ils sont attachés aux valeurs traditionnelles, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

International

Pont de Crimée : l’UE étend ses sanctions à six entreprises russes

L’Union européenne (UE) a pris la décision d’étendre sa liste de sanctions à six nouvelles entreprises russes ayant participé à la construction du pont de Crimée, indique le journal officiel du Conseil de l’UE. Ces sanctions, qui limitent l’accès des entités visées au marché européen, s’appliquent désormais aux entreprises Zaliv (chantiers navals), Institut Guiprostroïmost Saint-Pétersbourg (projet du pont), Stroïgazmontaj, Stroïgazmontaj-Most, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

31 juillet 2018
Mondial 2018

Match d’ouverture : dans la loge de Vladimir Poutine

Vladimir Poutine a participé à la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de la FIFA au stade Loujniki de Moscou. […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

15 juin 2018
Éditorial

Le temps presse

Après avoir prêté serment en posant la main droite sur un exemplaire de la Constitution, Vladimir Poutine, depuis la salle Saint-André du Kremlin, s’est adressé à ses concitoyens en ces termes : « La Russie est le pays des grandes victoires et des grandes réussites […]. Je remercie les Russes pour leur soutien lors des dernières élections […]. En prenant mes fonctions, je mesure le poids de ma responsabilité devant chacun d’entre vous, devant notre peuple multinational et devant la Russie […]. Le moment est venu pour notre pays de prendre à nouveau des décisions historiques qui détermineront son destin pour les décennies à venir. » Dans ce quatrième discours d’investiture, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

7 mai 2018