Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'offre Découverte

Dans la peau d’un touriste chinois en Russie

Dans la peau d’un touriste chinois en Russie

Qui est le touriste chinois et quelles sont les spécificités du business touristique chinois en Russie ? Ogoniok est allé enquêter à Saint-Pétersbourg, la ville russe la plus populaire parmi les touristes de Chine.

Le borchtch chinois

Tout le monde va à Saint-Pétersbourg. Et évidemment, les Chinois aussi. L'année passée, le nombre de touristes originaires de la République populaire de Chine en Russie a doublé [pour atteindre 1,1 million en 2015, ndlr]. Ekaterina Chadskaïa, directrice de l'agence régionale de l'Union russe de l'industrie touristique, précise qu'en 2014, « les Chinois ont dépensé un milliard de dollars dans notre pays, et cette année, la somme de leurs dépenses globales pourrait être multipliée par trois ». Un touriste chinois dépense en moyenne 2 500 dollars lors d’un séjour en Russie, dont la plus grande part dans les magasins et au restaurant. Pourtant, il est peu probable que quiconque parvienne à se faire beaucoup d'argent sur le dos de ces visiteurs. « Travailler avec des Chinois est une affaire touristique compliquée », assure Ekaterina Chadskaïa. « Leurs agences essaient de réduire au maximum le coût du paquet touristique russe (hébergement, excursions, transport, etc.). Et ils concentrent tous leurs efforts à faire en sorte que l'argent des touristes chinois revienne finalement à des Chinois.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter