Yoann Barbereau, Nantais de 38 ans

Un Français risque 20 ans de prison en Sibérie

Yoann Barbereau, Nantais de 38 ans, se trouve en résidence surveillée à Irkoutsk depuis février 2015. Il est accusé d’attouchements sexuels sur mineur et de diffusion de contenu pornographique sur Internet. Selon ses proches, l’affaire serait montée de toutes pièces. Le Courrier de Russie s’est penché sur la question.Nous sommes en 2003. Yoann Barbereau, alors âgé de 25 ans, quitte sa ville natale de Nantes pour devenir volontaire international à l'Alliance française de Rostov-sur-le-Don, dans le Sud russe. Aux dires de son père, Bernard Barbereau, ce départ répondait à un désir profond et ancien. Deux ans plus tard, Yoann revient en France pour enseigner l'histoire de l'art contemporain, la littérature et le français à l'École polytechnique et à Sciences Po. En 2008, il épouse Irina [Nous utilisons un prénom d’emprunt afin de protéger l’identité des proches de Yoann Barbereau, ndlr], une jeune femme de 22 ans, rencontrée à Rostov. Le couple réside à Nantes. En 2009, Irina accouche d’une fille. En 2011, Yoann tombe sur une offre d’emploi de directeur de l'Alliance française à Irkoutsk. Il postule et est embauché. La famille s’installe en Sibérie. En janvier 2012, Yoann Barbereau prend ses fonctions de directeur, avec son épouse pour adjointe. Le couple apparaît souvent dans la presse et à la télévision locales, pour présenter les cours de langue et les ateliers de cuisine française de l’Alliance. Tout va bien. Jusqu’à ce jour de février 2015 où Yoann Barbereau est brutalement arrêté à son domicile.

« Je ne comprenais pas ce qui nous arrivait »

Irkoutsk, mercredi 11 février 2015, un peu avant 9h du matin. Ce jour-là, Irina, que nous avons jointe par téléphone, rentre chez elle d’un voyage d’affaires. Yoann descend à la rencontre de sa femme au pied de leur immeuble et l’aide à monter ses valises. C’est alors qu’une dizaine d’hommes armés débarquent chez eux. Certains ont le visage masqué, mais aucun ne porte d’uniforme. Ils enlèvent Yoann et l’emmènent en voiture, en lui couvrant le visage. « Il est parti en pantoufles, il n’a même pas eu le temps de mettre ses chaussures ! », se souvient Irina.Le domicile du couple est alors perquisitionné, poursuit la femme de Yoann Barbereau. Les hommes armés expliquent à Irina que le Comité d’enquête régional d’Irkoutsk soupçonne son mari de « diffusion de contenu pornographique à caractère pédophile ». « Je ne comprenais pas ce qui nous arrivait, j’étais sous le choc », confie la jeune femme. Les hommes cherchent des DVD et des photos pornographiques mais ne trouvent rien et repartent au bout de cinq heures, en emportant le disque dur de l’ordinateur de Yoann.Le Français est conduit au commissariat, où il apprend qu’on l’accuse d’avoir mis en ligne des photos dénudées de lui, de son épouse et de leur fille. Il passe alors 71 jours à la maison d’arrêt d’Irkoutsk, avant d’être assigné à résidence.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Rusina Shikhatova

Dernières nouvelles de la Russie

Le retour du grand roman russe

En 2015, le premier roman de Gouzel Iakhina, Zouleikha ouvre les yeux, s'imposait dans la littérature russe. Ce récit de la dékoulakisation est aujourd’hui traduit en 16 langues. Le Courrier de Russie a rencontré sa traductrice française, Maud Mabillard.

 

16 février 2018

Norilsk, une ville nickel

Visite guidée de Norilsk, considérée comme l'une des villes les plus froides et les plus polluées du monde.

 

21 novembre 2017

Tastin’France : des viticulteurs français à l’assaut du marché russe

Business France a organisé une série de dégustations de vins et spiritueux français en Russie et CEI baptisée Tastin’France.

 

6 novembre 2017