Alain Boinet : « L’aide humanitaire, c’est prendre parti »

Mardi 5 avril, Alain Boinet, fondateur de l’ONG humanitaire Solidarités International, présente dans 20 pays, donnera, dans le cadre des Mardis, une conférence sur le thème « Afghanistan, Ukraine, Syrie… : les idéaux humanitaires à l’épreuve des balles ». Rencontre.Le Courrier de Russie : Comment avez-vous décidé de vous consacrer à l’humanitaire ?Alain Boinet : En 1980, j’étais directeur de la communication d’un grand groupe international à Paris. Puis, j’ai voulu m’engager dans une action utile aux autres, et j’ai commencé à voyager en Syrie et au Liban, pays qui connaissait déjà une guerre interne. J’ai voyagé également en Amérique du Nord, envisageant, à ce moment-là, de devenir grand reporter. Et à la fin de cette année 1980, lorsque nous sommes partis, avec quelques amis, apporter des secours aux populations touchées par la guerre en Afghanistan, j’ai finalement décidé de me consacrer à l’action humanitaire.LCDR : Comment faisait-on de l’humanitaire, à l’époque ?A.B. : Lors de ce voyage, nous avons franchi clandestinement la frontière afghane depuis le Pakistan et marché pendant des semaines pour atteindre les villages bombardés. Nous distribuions de petites sommes d’argent directement aux familles afghanes dans le besoin.Nous n’avons alors été qu’une poignée, avec des médecins de Médecins sans frontières, à prendre le risque de traverser la frontière – sans autorisation, sans visa, sans soutien officiel et à nos risques et périls, pour aller porter secours aux populations au cœur du conflit en Afghanistan.On nous prenait, au mieux, pour des idéalistes ou des aventuriers, car à l’époque, l’aide internationale s’arrêtait aux réfugiés qui se trouvaient au Pakistan et en Iran. Les organisations humanitaires n’intervenaient qu’avec l’accord des États ou des forces qui contrôlaient le territoire.LCDR : Comment l’action humanitaire a-t-elle évolué ?A.B. : Nous avons parcouru le monde pendant dix ans afin de promouvoir notre conception de l’aide humanitaire sans frontières,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Manon Masset

Dernières nouvelles de la Russie

Charles Michel à Moscou : la Belgique intermédiaire entre l’UE et la Russie ?

Le Premier ministre belge Charles Michel a clôturé mercredi 31 janvier une visite de trois jours à Moscou. L’occasion pour lui de briser la glace avec les dirigeants russes.

 

1 février 2018

Patinage artistique : la nouvelle reine Alina Zaguitova

En remportant neuf médailles, les Russes ont largement dominé les championnats d’Europe. Parmi les stars, la jeune patineuse Alina Zaguitova qui s’est illustrée en remportant, à seulement 15 ans, la médaille d’or.

 

26 janvier 2018

Ces Russes qui spéculent sur les cryptomonnaies

Malgré la récente chute du bitcoin, l’engouement pour les monnaies numériques ne faiblit pas en Russie. Pour la première fois, un groupe d’investisseurs vient d’acheter une centrale électrique en Sibérie pour le minage.

 

24 janvier 2018