|  
38K Abonnés
  |   |  

Il est temps de nettoyer la Terre des ours

La fin de la Guerre froide a marqué le retrait de la présence militaire des grandes puissances de l’Arctique – de Terre-Neuve côté américain et de l’archipel François-Joseph côté soviétique – mais pas de leurs déchets. Désireuse de corriger cette erreur du passé, Moscou a initié en 2012 un programme fédéral de développement de la zone arctique russe jusqu’en 2020, qui prévoit notamment une large campagne de nettoyage des anciennes bases militaires soviétiques de la région. Situé à 900 km seulement du pôle Nord, l’archipel François-Joseph est le premier territoire à avoir bénéficié de ce grand ménage. Quel est le bilan de cette politique écologique après deux ans de travail ? Le Courrier de Russie s’est entretenu avec Anatoli Chevtchouk, chef de file du projet de nettoyage de François-Joseph.

Le Courrier de Russie : À quel type de pollution faites-vous face sur l’archipel François-Joseph ?

Anatoli Chevtchouk : L’archipel est constitué de 200 îles, mais nous ne travaillons que sur six d’entre elles : la Terre d’Alexandra et les îles Graham Bell, Hooker, Rudolf, Hofmann et Heiss. La situation écologique des autres ne présente aucun danger réel pour l’environnement. Au début des années 1990, les divisions de l’armée soviétique, qui y étaient présentes depuis les années 1950, ont reçu l’ordre de quitter les lieux. Les hommes et les armements ont été évacués, mais tout ce qui était lié à la vie quotidienne a été abandonné sur place. Lorsque nous avons commencé nos études, en 2011, nous avons identifié près de 385 mille barils d’essence de 200 litres, 800 réservoirs, 240 véhicules, huit avions et 291 habitations abandonnées. Soit 30 sources de pollution différentes ! En d’autres termes, tout ce qui était nécessaire à la présence de forces armées dans des conditions difficiles. Quand nous sommes arrivés la première fois, le plus surprenant était le contraste entre le paysage magnifique – la mer, les icebergs – et le décor environnant… […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Connexion

Thomas Gras

Dernières nouvelles de la Russie

Société

Sous pression, le boulanger homophobe Sterligov revend sa chaîne moscovite

L'entrepreneur super-orthodoxe et ouvertement homophobe German Sterligov a annoncé la revente de ses boulangeries Khleb i sol à Moscou.

8 novembre 2017
Culture

La bande son de la révolution russe

De la Marseillaise à Hatikvah, quelles étaient les chansons populaires parmi les révolutionnaires russes en 1917 ?

27 octobre 2017
Société

Ce que l’on sait de l’agression contre la journaliste d’Écho de Moscou

L'agression de la journaliste de la radio Écho de Moscou, Tatiana Felgengauer, soulève de nombreuses questions.

24 octobre 2017

Les commentaires sont fermés.