Marche anti-crise à Moscou : la protestation deux poids deux mesures

Dimanche 1er mars, l'opposition russe organise la Marche anti-crise « Vesna » (Printemps), en signe de protestation contre la crise politico-économique et pour demander le départ des gouvernants actuels. Si les autorités de la capitale ont donné leur accord pour 100 mille personnes, le nombre réel de manifestants pourrait ne pas dépasser les 10 mille, à en croire les premiers pronostics. Dans cette chronique, la journaliste russe Evguenia Dolginova se demande pourquoi la protestation n'est « plus en vogue » en Russie.

Le 2 novembre 2014, à peine 6 000 personnes s’étaient rassemblées à Moscou pour dénoncer le projet d'optimisation du secteur de la santé de la capitale, qualifié d'« effondrement programmé » par les professionnels du secteur. Soit un chiffre très faible par rapport à la population moscovite.Pourtant, l'optimisation du secteur médical moscovite touche d'une façon ou d'une autre tous les habitants de la capitale. Parce qu'au vu de la piètre qualité de la médecine publique,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Thomas Gras

Dernières nouvelles de la Russie

Tatarstan : la langue tatare devient facultative

L'enseignement du tatar n'est plus obligatoire dans les écoles du Tatarstan. Ekaterina Khodjaeva revient sur un bras de fer linguistique.

 

30 novembre 2017

Sous pression, le boulanger homophobe Sterligov revend sa chaîne moscovite

L'entrepreneur super-orthodoxe et ouvertement homophobe German Sterligov a annoncé la revente de ses boulangeries Khleb i sol à Moscou.

 

8 novembre 2017

La bande son de la révolution russe

De la Marseillaise à Hatikvah, quelles étaient les chansons populaires parmi les révolutionnaires russes en 1917 ?

 

27 octobre 2017