Libérateurs d’Auschwitz : témoignages

Les 27 et 28 janvier derniers, le monde a commémoré les 70 ans de la libération du camp d’extermination d'Auschwitz. Le Courrier de Russie a recueilli les souvenirs de deux soldats libérateurs du camp de la mort.

Leonti Brandt, 90 ans, originaire de Tomsk

« J'avais 17 ans quand la guerre a commencé. Tous les jeunes gars se précipitaient vers le front - on avait peur de ne pas être pris dans les rangs et que la guerre finisse sans nous.Je n’étais pas très grand, mais je faisais du sport – les filles aimaient les sportifs. Je suis d’abord allé travailler à l’usine de production de mines pour aider l’armée, puis j’ai finalement eu la chance d’être accepté au sein de la division sibérienne de bénévoles – grâce au sport et au fait que je suis sibérien. Il y avait aussi une division de femmes – vous savez, les femmes sibériennes sont les plus belles et les plus fortes. Elles ont combattu aussi.La division a été envoyée au front, et moi, je suis entré à l’école des snipers. Et puis, j’ai servi dans le renseignement, jusqu’à la fin de la guerre.Au cours d'une mission de renseignement, on nous a parlé d'un certain camp. Nous y sommes allés : nous avons vu les fils barbelés,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Vera GAUFMAN

Dernières nouvelles de la Russie

Natura Siberica : des cosmétiques sibériens à la conquête de l’Europe

« J’estime qu’avant de se lancer sur le marché d’un pays, il faut en étudier la culture et proposer un produit tenant compte des spécificités nationales. »

 

2 juillet 2015

Alex Yocu : « Je n’ai même pas fini de lire le mode d’emploi de mon appareil photo »

Rencontre avec le photographe russe Alex Yocu

 

4 mars 2015

Gonzague de Pirey : « Nous sommes en Russie pour longtemps »

Saint Gobain : "Nous sommes convaincus du potentiel de ce marché, et nous continuerons donc de nous y développer"

 

3 mars 2015