Moscou après les émeutes

Les émeutes qui ont eu lieu à Moscou le 13 octobre dernier suite au meurtre d’Egor Chtcherbakov ont eu l’effet d’un coup de fouet sur les autorités de la capitale. Ainsi, en l’espace de quelques jours, le meurtrier présumé a été retrouvé et le marché de gros de Birioulevo, source de tensions permanentes, fermé. Deux de ses directeurs sont actuellement derrière les barreaux et ses propriétaires, recherchés par la police, risquent de les y rejoindre bientôt.

Arrestation éclair

Le meurtrier présumé d’Egor Chtcherbakov, Orkhan Zeïnalov, ressortissant azerbaïdjanais de 25 ans, a été arrêté mardi 15 octobre à Kolomna, une ville située à 120 kilomètres de la capitale, avant d’être transféré à Moscou en hélicoptère. Avant de l’incarcérer, la police a conduit le suspect dans le bureau du ministre de l’intérieur, Vladimir Kolokoltsev. Face aux caméras, le ministre a remercié les policiers. « On nous a beaucoup critiqués ces derniers temps, mais malgré cela, nous avons su faire preuve de professionnalisme et nous montrer honnêtes, responsables et dignes de notre service », a souligné le ministre. Ksenia Popova, fiancée d’Egor Chtcherbakov et témoin du meurtre, a déjà identifié Orkhan Zeïnalov : selon elle, c’est bien lui qui a tué son fiancé.Zeïnalov a lui-même officiellement reconnu avoir tué Egor avec son couteau, le 10 octobre dernier. Pourtant, il assure qu’il s’agissait de légitime défense. « Je n’ai fait que me défendre. Je l’ai frappé avec mon arme, mais je ne voulais pas le tuer. Nous étions trois sur place, la jeune femme, lui et moi.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Inna Doulkina

Dernières nouvelles de la Russie

Arythmie : à voir pendant la Semaine du cinéma russe à Paris

La Semaine du cinéma russe vient d’ouvrir à Paris. Si vous n’aviez qu’un film à voir, optez pour Arythmie de Boris Khlebnikov.

 

9 novembre 2017

Que reste-t-il de 1917 ?

Le centenaire de la révolution, en Russie, est tout sauf une grande fête. Le temps des parades et des festivités collectives est révolu.

 

7 novembre 2017

« Notre mission est la promotion de la littérature russe à l’étranger »

Plus de 40 œuvres d'auteurs russes ont été publiées en français grâce à l’Institut de la traduction. Le directeur explique ce projet.

 

31 octobre 2017