L'Ecole des hautes études en sciences économiques pour concurrencer Skolkovo ?

L’Ecole des hautes études en sciences économiques pour concurrencer Skolkovo ?

En septembre 2013, l’École des hautes études en sciences économiques de Moscou lancera, avec l’École supérieure de commerce de Paris, le programme Master in European business. Le Courrier de Russie a rencontré le premier vice-recteur, Alexandre Chamrine, et la directrice de l’Institut international d’administration et de business, Irina Maltseva, pour évoquer ce projet de coopération franco-russe.Le Courrier de Russie : Comment l’idée de ce programme de master croisé est-elle née ?Alexandre Chamrine : Je tiens à rappeler que l'École des hautes études en sciences économiques a été fondée en 1992, soit pratiquement au même moment que l’État russe contemporain lui-même. L’objectif, évidemment, était de sortir du modèle russe d’enseignement traditionnel pour faire une percée dans l’espace de la formation et du business à l’occidentale. Dès le début, nous avons eu des partenaires étrangers : l’Université de Rotterdam et celle de Paris I-Sorbonne. Le développement de l'École des hautes études en sciences économiques est étroitement lié à cette coopération avec Paris I. Et la naissance du programme Master in European business n’est que la poursuite logique de cette tendance.Irina Maltseva : Nous collaborons également avec la Chambre de commerce et d'industrie de Paris depuis 2000. Avec l’ESCP, chapeautée par la CCIP, nous avons créé notre premier Master en 2005. Ce nouveau programme de Master in European business se déroule sur une année. Les étudiants font un semestre dans chaque université,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Vera GAUFMAN

Dernières nouvelles de la Russie

Natura Siberica : des cosmétiques sibériens à la conquête de l’Europe

« J’estime qu’avant de se lancer sur le marché d’un pays, il faut en étudier la culture et proposer un produit tenant compte des spécificités nationales. »

 

2 juillet 2015

Alex Yocu : « Je n’ai même pas fini de lire le mode d’emploi de mon appareil photo »

Rencontre avec le photographe russe Alex Yocu

 

4 mars 2015

Gonzague de Pirey : « Nous sommes en Russie pour longtemps »

Saint Gobain : "Nous sommes convaincus du potentiel de ce marché, et nous continuerons donc de nous y développer"

 

3 mars 2015