Sergueï Mikhalok : « Nous sommes contre le régime de Loukachenko »

Le leader du groupe Liapis Troubetskoï, officieusement interdit dans son pays, propose de convoquer, pour le président de Biélorussie, des psychiatres musclés.Liapis Troubetskoï, le plus célèbre des groupes de rock biélorusses, présentera le 30 septembre au club moscovite Arena sa nouvelle tournée « Graï », basée sur leur tout dernier album : Vesselye kartinki. Avant cela, le groupe de Minsk, avec ses vingt ans d’âge, jouera ses nouveaux titres à Saint-Pétersbourg, en Finlande et en Ukraine. Dans son pays natal, le groupe de Sergueï Mikhalok est officieusement interdit : leurs chansons ne passent pas à la radio, les concerts du groupe sont annulés pour des prétextes divers. Le festival de deux jours de présentation de l’album Vesselye kartinki, prévu à Minsk pour la fin mars, a été également annulé sans qu’aucune raison n’ait été communiquée. Les fans biélorusses du groupe sont contraints d’aller assister aux concerts dans les pays limitrophes. Sergueï Mikhalok raconte comment vit un groupe interdit et accuse le pouvoir biélorusse d’inadéquation. Est-il vrai que vos chansons Graï et Belarus Freedom ont été interdites de diffusion radio ?Je ne sais pas dans quelle mesure c’est vrai, parce que ces chansons ne sont de toute façon jamais passées sur aucune station de radio biélorusse. Je considère donc cette interdiction comme une nouvelle preuve du fait que le patient est dans un état extrêmement grave. Il est temps de créer une commission internationale des plus éminentes figures de la psychiatrie : ils doivent venir et enquêter sur la responsabilité de tous les collaborateurs des institutions étatiques,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

« Le Français » : la Russie face à son passé soviétique

À l’occasion de la sortie de son film Le Français, qui raconte le quotidien d’un étudiant français côtoyant la jeunesse soviétique dans le Moscou de la fin des années 1950, le réalisateur Andreï Smirnov (L’Automne, La Gare de Biélorussie) s’est confié au journal d’opposition Novaïa gazeta. Extraits.

 

22 novembre 2019

Sergueï Lavrov : « L’Union européenne n’est pas un partenaire fiable »

Rencontre Macron-Poutine d’août, échange de prisonniers entre Moscou et Kiev, négociations sur le Donbass : le ministre des Affaires étrangères revient, dans un entretien accordé à Kommersant, sur les grands dossiers internationaux de ces dernières semaines.

 

16 octobre 2019

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019