Les Russes blancs rentrent au pays

Des descendants français des familles nobles contraintes à l’exil pendant la révolution bolchévique, reviennent peu à peu dans leur pays d’origine. La Russie du XXIe siècle semble aujourd’hui compatible avec leurs idéaux.

On en entend peu parler, ils sont pourtant parmi nous. Ils s’appellent Scriabine, Gagarine, Romanov ou Dobrynine, et ce sont les descendants des familles nobles qui, fuyant les persécutions du régime communiste, sont venus s’installer en France dans les années 20. Les héritiers des Russes blancs y seraient aujourd’hui environ 5000, qui se regroupent dans un cercle très fermé situé principalement en région parisienne. Ce qui les unit : la culture russe d’avant la Révolution, la religion orthodoxe, l’éducation et les traditions militaires.

Nikita Dobrynine, 30 ans, fait partie de la jeune génération. Elevé à Paris, il a fait ses études à Nanterre avant de s’installer définitivement en Russie, il y a 8 ans. « Pour moi, être noble ne veut pas dire être prétentieux,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Nathalie Agafonova

Dernières nouvelles de la Russie

Les papys swing de Harlem

The Harlem Blues and Jazz Band réunit tous les ingrédients d’un groupe de légende : c’est l’une des plus anciennes formations de jazz existantes.

 

28 juin 2006

Champion du monde de plov

Un cadre simple et sans chichis, des serveurs rigolards et une carte abordable

 

28 juin 2006

Saf Neva lève la pâte en Russie

Le leader mondial de la levure s’est implanté en Russie d’abord pour vendre, puis pour produire.

 

12 juin 2006