Krasnodar. Crédits: Sergio Evsyukov

Focus sur Krasnodar

En octobre 2013, Krasnodar est arrivée première au classement des cent villes russes offrant la meilleure qualité de vie. Le correspondant de la revue économique Ekspert Ioug et habitant de Krasnodar Vladimir Kozlov s’interroge sur les raisons de ce succès.Chaque fois que je vois Krasnodar à la tête d’un classement des villes russes, je me souviens des éternels embouteillages passés dans les rues du centre. Et puis je me souviens aussi que les habitants de Krasnodar ont l’habitude de l’appeler tendrement « notre village ». Et je me dis que les premières places que la ville obtient dans toutes sortes de classements méritent d’être expliquées. Parce que, si les défauts de Krasnodar sont indéniables –et vous sautent aux yeux dès l’entrée dans la ville –, ce succès n’est tout de même pas dû au hasard.À l’automne, la capitale du Kouban a été classée « ville la plus confortable de Russie ». L’enquête, menée par l’Institut de planification territoriale Urbanica de Saint-Pétersbourg et par l’Union des architectes de Russie, se basait sur deux groupes de critères : qualité du milieu urbain et coût de la vie.Pour juger de la qualité du milieu urbain d’une ville, les auteurs du classement se sont posé les questions suivantes : est-ce que les habitants ont tous un logement ? Quels commerces offre la ville ? Peut-on y circuler librement en voiture ?

Appartements moins chers

Question habitat, en 2010 déjà,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Inna Doulkina

Dernières nouvelles de la Russie

Arythmie : à voir pendant la Semaine du cinéma russe à Paris

La Semaine du cinéma russe vient d’ouvrir à Paris. Si vous n’aviez qu’un film à voir, optez pour Arythmie de Boris Khlebnikov.

 

9 novembre 2017

Que reste-t-il de 1917 ?

Le centenaire de la révolution, en Russie, est tout sauf une grande fête. Le temps des parades et des festivités collectives est révolu.

 

7 novembre 2017

« Notre mission est la promotion de la littérature russe à l’étranger »

Plus de 40 œuvres d'auteurs russes ont été publiées en français grâce à l’Institut de la traduction. Le directeur explique ce projet.

 

31 octobre 2017