Le Courrier de Russie

Novossibirsk : pourquoi les Sibériennes avortent moins

Novossibirsk a enregistré dernièrement une baisse importante du nombre d’avortements. Selon une étude publiée par les autorités de la région le 1er avril 2014, le nombre des IVG est passé à 83 pour 100 naissances, contre 233 en 2000. Le site Smartnews a tenté de comprendre le phénomène auprès de médecins et des spécialistes du planning familial régional.

Depuis 2011, les autorités de la région de Novossibirsk ont alloué plus de 3,5 milliards de roubles (71,2 millions d’euros) de fonds budgétaires à la mise en place d’un programme de protection de la maternité et de la petite enfance, qui garantit aux femmes l’accès gratuit aux moyens de contraception. Aujourd’hui, à Novossibirsk, des stérilets, des pilules et des préservatifs sont distribués gratuitement dans les centres de consultation et chez les gynécologues.

Les autorités régionales ont également lancé une campagne d’information qui a permis de faire évoluer l’attitude même des Sibériens envers la contraception : ce n’est plus un sujet tabou comme à l’époque soviétique. « Aujourd’hui, les gens sont mieux informés sur les moyens de contraception, commente Irina Polejaeva, spécialiste du centre de planning familial de Novossibirsk. Les femmes ont notamment compris que la pilule n’était pas la seule méthode efficace de prévention de la grossesse, elles n’hésitent plus à la combiner avec les préservatifs. […]