Le Courrier de Russie

Novossibirsk prépare ses jeunes aux Jeux olympiques de Sotchi

En ce moment, à Sotchi, on ne peut pas skier. Les Sibériens, eux, ont cette chance. Les 8 et 9 février, plus de 350 enfants de la région de Novossibirsk se sont affrontés lors de courses de ski de fond sous l’oeil attentif de la championne olympique Anna Bogaliï. La revue en ligne Sib.fm revient sur le déroulement de cette compétition.

Photo : Romane Bryguine

Il ne reste qu’un an avant le lancement des Olympiades hivernales de Sotchi. Seulement le 8 février dernier, il faisait 13°C à Krasnaïa Poliana, la station qui accueillera les compétitions majeures des Jeux. Le même jour, à Novossibirsk, sur le complexe de biathlon, le thermomètre indiquait -20°C et le vent soufflait fort. Le soleil, en revanche, brillait comme au printemps.

Photo : Romane Bryguine

Les enfants, en se mettant en place, observaient avec curiosité Anna Bogaliï, double championne olympique et détentrice du titre « Maître émérite des sports de Russie ».

Photo : Romane Bryguine
Photo: Romane Bryguine

La jeune femme a inauguré l’événement aux côtés de Maxime Koudryavtsev, président de la filiale sibérienne de l’opérateur russe de télécommunications Rostelekom, partenaire officiel des Jeux olympiques de Sotchi.

Ces « Départs olympiques d’hiver » ne sont pas la première initiative de Rostelekom visant à transmettre à la « génération Internet » les valeurs olympiques et l’intérêt pour un mode de vie sain. L’opérateur téléphonique a notamment soutenu, déjà, la mise en place de cours sur l’histoire du mouvement olympique.

Photo : Romane Bryguine

Anna Bogaliï se souvient de sa jeunesse et des compétitions du même genre :

– Je n’ai pas oublié l’ambiance. C’est une occasion idéale, pour ces jeunes, d’évoluer dans un milieu intéressant et qui les passionne, de faire connaissance, de lier des amitiés. Les entraîneurs aussi échangent, observent le travail des collègues. Ces compétitions sont très utiles.

Photo : Romane Bryguine

Les futurs athlètes se rassemblent autour d’Anna : à l’affût des caméras dans l’espoir de se faire immortaliser auprès de la championne.

– Les enfants, ne restons pas là, allons-nous réchauffer. Le top départ ne sera lancé qu’à midi, informent les animateurs au micro.

Photo : Romane Bryguine

Certains frottent le bout de leur nez vermeille mais, en général, le froid – pourtant mordant – ne semble gêner personne. Tout le monde attend avec impatience le signal du départ, et les entraîneurs, tantôt sévères, tantôt rieurs, souhaitaient bonne chance à leurs élèves.

Pendant que les jeunes se préparent, les journalistes discutent avec Maxime Koudryavtsev :

– Notre entreprise œuvre certes à la construction d’un réseau de télécommunications très dense, indispensable à la tenue des Jeux, mais nous ne nous limitons pas à cela : nous tenons à la diffusion des valeurs du mouvement olympique. Et nous nous réjouissons que les enfants soient de plus en plus nombreux à pratiquer des sports, ski y compris.

Photo : Romane Bryguine

Les plus jeunes se donnent à fond – comme seuls les enfants et les grands professionnels savent le faire. Ils tombent, se relèvent, avancent, persévèrent.

Ils ont le choix entre deux parcours : 500 mètres ou 3 kilomètres.

Photo : Romane Bryguine

À la fin de la compétition, les commentateurs annoncent les résultats, à peine audibles au micro.

Les noms de famille défilent sur le tableau électronique, relatant défaites et… victoires.

Photo : Romane Bryguine