Le Courrier de Russie

« Le Pouvoir nous a oubliés, mais Dieu nous a embrassés » : Pourquoi il faut aller à Tcherdyne

Crédits : DR

Perdue au cœur de la taïga, à 300 km de Perm, la petite ville de Tcherdyne marque la mémoire de ceux qui la visitent au point de les obliger à y retourner encore et encore. La revue d’histoire Rodina s’est rendue sur place afin de tenter de comprendre les raisons de cette attraction.

De l’avis de ceux qui passent à proximité, par la route ou par bateau, Tcherdyne est un trou perdu, à fuir à toutes jambes à la première occasion. Pour de nombreux locaux, c’est, à l’inverse, l’endroit le plus fabuleux sur Terre.

Tcherdyne a de tout temps été un lieu d’exil politique. C’est là, en 1601, que le tsar Boris Godounov envoya son rival Mikhaïl Romanov, l’oncle du fondateur de cette dynastie impériale, Mikhaïl Fiodorovitch. En 1934, c’est le poète Ossip Mandelstam qui fut exilé à Tcherdyne par le pouvoir soviétique.

Toute l’histoire de la Russie défile dans les ruelles anciennes de la ville. Ici, le temps semble arrêté. L’édifice construit au XIXe siècle pour accueillir le Trésor abrite toujours une banque. […]