Une nouvelle vie pour la plus vieille librairie de Saint-Pétersbourg

Une librairie indépendante et rentable ? C’est le défi que le Pétersbourgeois Mikhaïl Ivanov a décidé de relever il y a quatre ans, lorsqu’il a pris la direction de Podpisnye Izdania. En 2016, l’enseigne a engrangé un bénéfice de 10 millions de roubles. Le quotidien économique RBC revient sur son parcours.

« Beaucoup, au lieu de gérer leur librairie comme un vrai commerce, cèdent au défaitisme et acceptent de tourner à perte. Je ne suis pas comme ça. Je pense qu’un magasin, en premier lieu, ça doit être rentable », entame Mikhaïl Ivanov, directeur de Podpisnye Izdania, l’une des plus anciennes librairies de Saint-Pétersbourg.

Fondée en 1926, la librairie a survécu au siège de Léningrad et à l’effondrement de l’URSS. Au début des années 2010, elle a toutefois connu des difficultés financières et frôlé la faillite. Mais l’arrivée de Mikhaïl Ivanov à sa tête, en 2012, a redonné vie au lieu. Depuis, les recettes ont été multipliées par sept pour atteindre 74,5 millions de roubles en 2016, avec un bénéfice net de 10 millions. Comment l’entrepreneur est-il parvenu à un tel résultat ?

Le retour du bibliophile prodigue

Les livres ont toujours été à l’honneur dans la famille Ivanov. La grand-mère de Mikhaïl, Galina Ermakova, vendait déjà des livres à l’âge de 16 ans. Dans les années 1980, elle a pris les rênes de Podpisnye Izdania, pour en confier ensuite la gestion aux parents de Mikhaïl. Aujourd’hui, à 67 ans, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Stéphane Dumortier

Dernières nouvelles de la Russie

LCDR Radio

LCDR Radio : sélection russicale #2

Sans motif particulier, LCDR Radio a préparé une sélection d’artistes russes originaires des quatre coins du pays, pour le plus grand plaisir des oreilles.MOSss – Paranoïdalno En manque de groove chamanique alternatif ? MOSss est ce qu’il vous faut ! […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

21 avril 2017
Société

Petit guide du parfait Russe à l’étranger

Fin mars, le département consulaire du ministère russe des affaires étrangères a adressé à ses ressortissants une liste de recommandations à suivre lors de leurs voyages à l’étranger. Tour du monde à la russe. Douce France En France, le ministère conseille aux Russes d’« éviter » tout comportement pouvant être interprété comme « sexiste » à l’égard de la gent féminine, ainsi que de ne pas « réagir » à la présence de membres de la communauté LGBT, notamment par de quelconques « propos ou gestes insultants ». Il est également suggéré aux Russes, dans les cafés et restaurants, d’utiliser un vocabulaire adéquat. « N’appelez pas le serveur garçon, mais monsieur, ou madame, si c’est une serveuse », peut-on lire sur le site du département consulaire. En revanche, le ministère déconseille à ses ressortissants de s’essayer à la langue de Molière : « Les citoyens russes ne parlant pas le français sont priés de demander le menu en russe ou en anglais. Tenter de prononcer les noms des plats en français sans connaître la langue peut déboucher sur des conflits », avertit le communiqué. Le document informe en outre qu’« en France, il est de coutume de se saluer dans tous les lieux publics ». « Avec le chauffeur du bus, les vendeurs dans les magasins, les concierges dans les bâtiments ou le personnel des hôtels », énonce la liste. Enfin, il est fortement déconseillé aux touristes russes de « manquer de respect à la langue française », par exemple en cherchant à « expliquer quelque chose » en russe à des Français, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

29 mars 2017
Économie

Armement : les exportations russes se sont envolées en 2016

En 2016, la Russie a vendu pour plus de 15 milliards de dollars d’armements à l’étranger, conservant ainsi sa deuxième place mondiale d’exportateur d’armes derrière les États-Unis, a annoncé le président russe Vladimir Poutine le 22 mars, lors d’une réunion de la Commission chargée de la collaboration militaire et technique. « L’équipement militaire russe bénéficie d’une demande stable et est livré dans 52 pays du monde », s’est félicité le président, précisant qu’en 2015, les exportations russes dans ce domaine s’étaient élevées à 14,5 milliards de dollars. La demande orientale En 2016, la Russie a livré ses quatre premiers chasseurs Su-35, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

24 mars 2017