Le Courrier de Russie

Norilsk : quand il fait trop froid pour aller à l’école

Alors qu’une vague de froid s’abat actuellement sur la Russie, la journaliste Maria Makhanova se souvient pour Snob de sa jeunesse passée à Norilsk, dans le Grand Nord, et de ces jours bénis où les enfants étaient dispensés d’école quand le thermomètre frôlait… les -40°C.

Vous voulez que je vous raconte comment c’était ? Quand, grâce au froid, nous n’étions pas obligés d’aller à l’école ?

Cet article s’adresse à tous ceux qui se plaignent du « froid terrible et inouï » qui sévit en ce moment à Moscou… Ha ha, laissez-moi rire !

Etre dispensé d’école pour cause de froid, c’est ce qui peut arriver de mieux à un écolier de Norilsk. Parce que par grand froid, on risque tout simplement de mourir sur le chemin de l’école !

Je n’oublierai jamais ces moments.

Le soir, quand le vent commençait à siffler derrière la fenêtre, je joignais les mains et je priais : « S’il vous plaît, mon Dieu, faites qu’il n’y ait pas école demain… » Le lendemain matin, je me levais avant la sonnerie de mon réveil : le vent soufflait toujours, il s’abattait contre la vitre, il hurlait – une véritable tempête de neige faisait rage. […]