Le Courrier de Russie

La broderie de Krestsy : quand un entrepreneur fait renaître un artisanat unique

Crédits : Rusina Shikatova / LCDR

La broderie ajourée de la région de Novgorod, célèbre depuis les années 1860, a peu à peu décliné au début du XXIe siècle. Cet artisanat unique aurait pu disparaître si les ateliers de couture de Krestsy n’avaient été rachetés et relancés, en 2015, par l’entrepreneur local Anton Gueorguiev. Histoire d’une renaissance.

La petite ville de Krestsy, à 85 kilomètres de Veliki Novgorod, compte environ 8 000 habitants. Au milieu des prairies en fleurs, directement sur la berge de la rivière Kholova, un grand bâtiment délabré abrite les ateliers de couture de Krestsy, qui produisent les célèbres nappes et serviettes de lin ornées de broderie ajourée. La manufacture, qui recensait environ 600 collaborateurs à l’époque soviétique, n’en emploie aujourd’hui que moins d’une centaine. Elle reste pourtant l’un des principaux employeurs de la ville ; il n’y a pas beaucoup d’autres possibilités de travail dans les alentours.

Son propriétaire actuel, Anton Gueorguiev, 47 ans, est né et a grandi à Novgorod. Il avait déjà une vingtaine d’années quand il a découvert l’existence des ateliers. « Au début des années 1990, mon père accueillait régulièrement des invités étrangers, des Suédois des îles Aland, qui lui demandaient de les emmener à Krestsy, où ils achetaient du linge pour leurs maisons d’hôtes : nappes, rideaux et draps. C’est à cette époque que je suis allé à la manufacture pour la première fois, j’ai vu comment tout fonctionnait et ça m’a marqué », confie-t-il.

Anton est ensuite allé étudier à Saint-Pétersbourg, où il a décroché un diplôme d’enseignant de culture physique. Un domaine dans lequel il n’a jamais travaillé, d’ailleurs : c’est à cette époque que le jeune homme s’est lancé dans le business. Son affaire de vente de chocolat s’étant effondrée avec la crise de 1998 et la brusque dégringolade de la demande en produits d’importation, Anton a créé une entreprise de production de miel. Il est aujourd’hui à la tête de la plus grosse fabrique de miel de Russie : Medovy Dom ( « La Maison du miel »), basée dans la région de Novgorod : 5 000 tonnes de miel produites par an et 120 employés.

Après cette première réussite, Anton Gueorguiev s’est mis en quête d’une activité porteuse de sens pour sa région natale. Il a rapidement appris que les ateliers de Krestsy étaient à l’époque en faillite, après avoir changé plusieurs fois de propriétaire. « En découvrant dans les médias que la manufacture était ruinée, je me suis dit qu’avec mes affaires précédentes, j’avais appris à tout faire : fabriquer et vendre – et que je serais bien capable, aussi, de remettre sur pied les ateliers. Il s’agit du seul métier d’art traditionnel de notre région ! […]