Musée sans employé pour village sans habitant

Dans la région de Smolensk, un village fantôme renaît grâce à un musée exposant des objets du passé. Reportage de Rabotchi Pout. « Pour la dernière fois, tu es sûre qu’on peut emprunter cette route ? », m’interroge le chauffeur de l’équipe, me dominant de toute sa hauteur.« Hmm... eh bien... comment dire ?, hésitai-je. Le GPS indique comme qui dirait une route, mais pas le plan. Mais ne t’inquiète pas ! Au pire, on ira à pied. Il suffit de traverser un champ, un cimetière et six kilomètres de forêt ! Avec l’hiver, le Nouvel An qui approche, le grand air… On est tout de même mieux ici qu’à la rédaction, non ? »Je prononce ma dernière phrase sur un ton tellement plaintif que le chauffeur fait comme s’il ne l’avait pas entendue, et accélère. Pour mon plus grand bonheur, le jour de notre expédition, la neige avait fondu et la bouillie de boue avait gelé – nous avons pu rouler tant bien que mal sur la route redevenue praticable, quasiment jusqu’à notre destination : un étonnant nouveau musée, situé dans un petit village totalement désert, au fin fond de la région de Smolensk.Après avoir marché le dernier kilomètre dans la neige, nous voilà dans le village abandonné de Novaïa Matsilevka, devant une petite isba surmontée d’une enseigne indiquant fièrement : Musée de la gloire militaire et laborieuse du kolkhoze Verny troud (« Travail assidu »).

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Maïlis Destrée

Dernières nouvelles de la Russie

Bratstvo : la sortie du film retardée par patriotisme

Traditionnellement, en Russie, les nouveaux films sortent sur les écrans le jeudi. La sortie du film Bratstvo (« Fraternité »), une évocation du retrait des troupes soviétiques d’Afghanistan, a toutefois été décalée au vendredi 10 mai afin de ne pas coïncider avec les célébrations de la Victoire de l’URSS sur l’Allemagne nazie, le 9…

 

10 mai 2019

Les Russes dans l’attente de réformes

Les sondages sont formels : le nombre de Russes estimant que leur pays a besoin de réformes profondes a doublé en six ans. Le sociologue Vladimir Petoukhov dresse le bilan d’une volonté de changement qui refuse toute idée de révolution.

 

22 avril 2019

La face cachée du rêve moscovite

Moscou, ses rues arides et poussiéreuses l’été, enneigées et glaciales l’hiver… Comme toutes les mégalopoles du monde, la capitale russe a ses marginaux, ses laissés pour compte, ses sans-abris. Selon les chiffres officiels, ils seraient près de 30 000. Trois fois plus selon les ONG.

 

5 avril 2019