Le Courrier de Russie

La lutte dans le sang

Au Daghestan, les sports de combat font partie intégrante de la culture régionale. À tel point que les combattants daghestanais d’arts martiaux mixtes (MMA) s’exportent aujourd’hui dans le monde entier. Tour d’horizon.

Ascenseur social

Projections au sol, lutte, éléments de boxe… un vingtaine de combattants du club Dagestan Fighters, à Makhatchkala, s’entraînent. Ils ont entre 15 et 30 ans, une condition physique impressionnante et des oreilles cassées, séquelles de plusieurs années de pratique.

La grande majorité d’entre eux sont des stars locales du MMA, le sport de combat le plus en vogue de ces cinq dernières années, et presque tous professionnels. Timour Valyev, 26 ans, prétend aujourd’hui au titre de champion de MMA de la promotion américaine WSOF (World Series of Fighting), l’un des championnats les plus prestigieux du monde dans la discipline.

Timour, repéré par les organisateurs de la compétition américaine après avoir remporté dix victoires d’affilée lors du championnat russe, a ensuite décroché un très bon contrat. Il se prépare actuellement à repartir aux États-Unis pour participer à un nouveau combat au mois d’août.

Si la carrière de Timour semble aujourd’hui sur la pente ascendante, le jeune homme explique que sa mère était au départ très réticente à l’idée de le voir s’investir dans les sports de combat. […]