Le Courrier de Russie

Monsieur Dentelle

Guennadi Bodounov, monsieur dentelle. Crédits : Rusina Shikhatova

Volodga compte 6 500 dentelières et un seul dentelier. Le Courrier de Russie l’a rencontré.

À 71 ans, Guennadi Bodounov est une célébrité locale. « Personne d’autre ne tisse une dentelle aussi solide et raffinée à la fois », m’assure-t-on à la fabrique de dentelle de Vologda, en me montrant les rubans ajourés de sa fabrication, qui ornent chemises de nuit et literie.

« Dans ma famille, tout le monde savait faire de la dentelle, m’explique finalement l’artisan, lorsque je le rencontre dans son appartement, en périphérie de Vologda. Ma mère, ma grand-mère et ma tante faisaient partie d’un artel. Mais ce n’était qu’une occupation parmi d’autres, précise Guennadi. Il fallait allumer le poêle, préparer à manger… et trouver le temps de tisser. Tous les mois, des gens venaient au village acheter leurs ouvrages, et pour des sommes rondelettes. »

Le père de Guennadi savait tisser, lui aussi. « En fait, au village, tout le monde savait tout faire, constate-t-il. L’hiver, quand le travail des champs s’arrêtait, les voisins, hommes et femmes, se retrouvaient dans une isba, chacun avec son ouvrage. Certains tissaient des tapis, d’autres tricotaient des chaussettes… J’adorais regarder mes deux grands-mères tisser la dentelle. »

À 19 ans, à l’instar de la majorité des garçons du village, […]