Valaam. Crédits: volonter.valaam.ru

Russie : où tenter l’aventure tout en se rendant utile

Supposons que vous avez bon cœur et pas de projets pour les vacances. Le magazine Afisha a fait la liste des endroits en Russie, depuis Nikola-Lenivets et Valaam jusqu’à Arkhyz, où on peut aller faire du bénévolat et aider les gens, les castors, les lacs et l’architecture rurale.

Construire des maisons fabuleuses sur le Ladoga

Un groupe d’amis a entrepris de construire un village sur une des îles du lac Ladoga, au nord-est de Saint-Pétersbourg. Parmi leurs projets figurent une école-parc et un centre éducatif pour enfants et adultes. Actuellement, l’heure est également à la préparation du festival « Les fées de la forêt ». Donc outre des charpentiers et des ingénieurs, les organisateurs ont besoin de costumiers, de photographes, de décorateurs et de modèles-fées. Il faudra construire des terriers de hobbits, des isbas de chasseurs et autres fabuleuses maisonnettes de bois et de roseau. Les collecteurs de fonds sont aussi les bienvenus. Si vous n’avez jamais construit de terriers de hobbits, on vous apprendra. Dès le mois d’août, les bénévoles devront imaginer des scénarios de programmes de divertissements pour les futurs touristes.Les conditions : Les bénévoles vivent dans des tentes et cuisinent sur des feux de camp et dans des fourneaux. Les organisateurs s’engagent à une nourriture principalement végétarienne. Pour les fanatiques de viande, il y a cependant des réserves de corned-beef. Banya mobile et toilettes écologiques. À proximité – une base touristique avec des douches et des machines à laver. La base loue aussi des tentes et des sacs de couchage à bas prix. Sur les moments de temps libre, on apprend aux bénévoles à faire de la voile, à faire bouillir du kvas, à cuire du pain et à cueillir des herbes. Les enfants sont acceptés à partir de six ans.Combien ça coûte : Les bénévoles rejoignent l’éco-village par leurs propres moyens. Le trajet depuis Pétersbourg revient à 500 roubles. Il faut aussi payer pour la nourriture : 300 roubles par jour.
Téléphone
 : 8 911 915 97 88 (Aleksandr)
Vkontakte : groupe «Lesnye feï »
http://vk.com/feya_les
 
Quand : On peut les rejoindre n’importe quand jusqu’à la fin de l’été 2014

Cueillir des fraises à Valaam

Le monastère de la Transfiguration de Valaam a besoin d’une aide bénévole à la ferme. Il faut faucher l’herbe, arroser les plates-bandes, ramasser la récolte, faire provision de bois, s’occuper du réfectoire, cueillir les myrtilles et les fraises des bois. Avant l’automne, il faudra aussi entreposer les pommes et faire bouillir des confitures. Pour les hommes, il y a du travail à la scie et au marteau.Les conditions : Les bénévoles travaillent de 9h à 12h30 et de 14h à 18h.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019