Le Courrier de Russie

Poutine le libéral : recueil de citations pour les opposants

La press-conférence du président de la Russie Vladimir Poutine, décembre 2014. Crédit : kremlin.ru

Quand on soutient une personnalité politique, mieux vaut connaître son point de vue sur différentes questions. Or, ce n’est pas toujours le cas de certains partisans de Vladimir Poutine, qui n’hésitent pas à adapter la position de leur président à la leur. Pour faciliter les débats avec ce genre d’individus, Alexandre Belooussov, chef du conseil d’experts du centre de consulting Département de la politique, propose (non sans ironie) une sélection des déclarations libérales du président russe.

Un académicien âgé qui, dans les années 1950, était étudiant à la faculté de philosophie de l’université d’État de Moscou, raconte une histoire amusante. Un jour, le délégué de sa classe est venu le voir et lui a demandé : « Nous avons étudié votre carte de bibliothèque. Pourquoi lisez-vous si peu de livres de Marx, Lénine et Staline ? » L’académicien a répondu sans ambages : « Parce que les travaux de Marx, Lénine et Staline sont à la base de toutes mes recherches », évitant ainsi d’autres questions. Par la suite, quand il allait à la bibliothèque, il veillait toujours à emprunter en plus un livre de Marx ou de Staline, pour ne pas appâter les contrôleurs vigilants des cartes de lecteurs.

Malheureusement, plus personne aujourd’hui ne vérifie les cartes de lecteurs de ceux qui s’arrogent le droit de parler au nom de la majorité – de la majorité poutinienne. Ils n’en ont pas, d’ailleurs, de cartes de lecteurs.

Essayez de demander à l’un de ceux venus manifester contre Maïdan de citer Poutine – il vous dira qu’il n’y a que les traîtres à la nation pour poser ce genre de questions. Seul un cercle étroit d’experts sait réellement de quoi parle Poutine et quelle position il défend sur l’un ou l’autre sujet. Il arrive d’ailleurs assez souvent que les partisans de Poutine expriment un point de vue contradictoire à celui émis la veille par leur dirigeant. Ils s’arrogent régulièrement non seulement le droit de parler au nom de Poutine mais jusqu’à la position même de Poutine – substituant leur propre avis à celui du président. […]