Vladimir Poutine, les droits de l’homme et le champagne

Le président russe Vladimir Poutine a, le 10 décembre, trinqué au champagne avec les défenseurs des droits de l’homme, leur a promis que la Russie s’associerait à tous les actes de droit international sur l’interdiction de la torture et déclaré que si le pouvoir ne protégeait pas ses agents de police des actes violents (faisant allusion à l’affaire de la place Bolotnaya), ces derniers finiraient par dire : « Vous n’avez qu’à vous protéger vous-mêmes ». Tous les détails de la soirée avec l’envoyé spécial de Kommersant, Andreï Kolesnikov.Le groupe des défenseurs des droits de l’homme qui participait à la rencontre avec Vladimir Poutine était hétérogène. Il comprenait certains représentants du Conseil pour les droits de l’homme (SPTch), des membres de la Chambre civile et des délégués des départements régionaux pour les droits de l’homme. C’est-à-dire qu’on avait essayé de réunir à Novo-Ogarevo des représentants d’un nombre maximal d’organisations qui, dans la représentation de l’État, défendent les droits humains.D’autant que l’on célébrait le 10 décembre la Journée internationale des droits de l’homme : ça ressemble un peu, visiblement, au 8 mars : quand les hommes, une fois par an, prennent véritablement soin des femmes.Ella Pamfilova, présidente du mouvement « Dignité citoyenne » qui, pour reprendre l’adroite formule du délégué aux droits de l’homme en Russie Vladimir Loukine au début de la rencontre, « nourrit les défenseurs des droits de l’homme » (c’est-à-dire qu’elle distribue les fonds alloués par l’État pour le développement du mouvement de défense des droits de l’homme), était venue rencontrer Vladimir Poutine en chemisier à fines rayures noires et blanches. Ainsi l’association, avec l’uniforme des prisonniers, n’avait même pas besoin de s’imposer – elle était là, c’est tout.– C’est en l’honneur de l'amnistie !, a tranquillement prononcé Ella Pamfilova en remarquant mon regard.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Souvenirs rock
du « pays des merveilles »

La chanteuse et productrice américaine Joanna Stingray, figure clef de la scène rock soviétique underground de la fin des années 1980, a fréquenté les artistes les plus emblématiques de la période, de Viktor Tsoï (chanteur du groupe Kino) à Boris Grebenchtchikov (musicien et compositeur de Kino, Aquarium).

 

17 mai 2019

Postface au 70e anniversaire de l’OTAN

Pour Sergueï Karaganov, président honoraire du Conseil de politique extérieure et de défense, influent think-tank russe de relations internationales, il est temps que l'OTAN trouve une raison d'exister autre que la menace, selon lui fabriquée, que ferait peser la Russie sur la sécurité du continent européen.

 

14 mai 2019

Mezen : un village
au chevet de son hôpital

À Mezen, petite ville du Grand Nord russe, les retraités se sont organisés pour financer la rénovation de l’hôpital municipal. Un reportage du magazine Ogoniok.

 

12 avril 2019