Le Courrier de Russie

Meurtre de Nemtsov : sept arrestations et un aveu

Le tribunal Basmanny de Moscou a placé en détention préventive jusqu’au 28 avril prochain les cinq hommes arrêtés au cours du week-end des 7 et 8 mars, dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de l’opposant russe Boris Nemtsov. Parmi les interpellés, tous d’origine tchétchène, deux sont officiellement « inculpés » et les trois autres sont toujours considérés comme « suspects ». L’un des inculpés, Zaour Dadaïev, qui a servi par le passé dans la police tchétchène, aurait déjà avoué sa participation au crime.

« L’implication de Dadaïev a été confirmée par ses aveux », a annoncé la juge Natalia Mouchnikova lorsque l’homme a été présenté au tribunal, dimanche 8 mars. Durant l’audience publique, ce principal suspect, arrêté samedi 7 mars en Ingouchie, n’a cependant pas commenté l’accusation, insistant uniquement sur la légalité du procès. « Je veux que la justice étudie soigneusement cette affaire et que tout soit fait dans le respect de la loi. Je n’ai rien à ajouter » a-t-il déclaré.

Zaour Dadaïev a servi au sein de la police tchétchène en tant que chef adjoint du bataillon « Nord » du ministère de l’intérieur de la république, indiquent les agences de presse russes. L’agence ITAR-TASS précise que Dadaïev a été décoré en 2010 pour son « courage dans l’accomplissement de son devoir militaire » par le ministre russe de l’intérieur de l’époque, Rachid Nourgaliev.

Anzor Goubachev, lui aussi arrêté samedi 7 mars en Ingouchie, a également été inculpé du meurtre de Boris Nemtsov. Toutefois, cet employé d’une société moscovite de sécurité nie toute implication dans l’affaire, rapporte l’agence russe Spoutnik. Les trois autres suspects, Chaguid Goubachev – le jeune frère d’Anzor Goubachev, […]