Comment les dirigeants russes et occidentaux ont-ils réagi à l’assassinat de Boris Nemtsov ?

Le meurtre de Boris Nemtsov, face au Kremlin, dans la soirée du vendredi 27 février, a suscité de nombreuses réactions parmi les dirigeants russes et occidentaux. Qu’ils aient ou non éprouvé de la sympathie pour le personnage, ils ont rendu hommage à l’opposant et donné leur version sur les motifs du crime.

Premières réactions russes

Aux alentours de 1h30 le 28 février, soit environ deux heures après l’événement, Vladimir Poutine, par l’intermédiaire de son porte-parole Dmitri Peskov, a dénoncé « un assassinat cruel, présentant tous les signes d’un crime commandité et portant un caractère exclusivement provocateur ». L’attaché de presse du président a ajouté qu’ « avec tout le respect dû à la mémoire de Boris Nemtsov sur le plan politique, celui-ci ne représentait aucune menace politique pour le pouvoir russe actuel ni pour Vladimir Poutine personnellement ». Dmitri Peskov a ensuite annoncé que Vladimir Poutine avait « ordonné aux responsables du Comité d’enquête de la Fédération de Russie, du ministère de l’intérieur et du service fédéral de sécurité de créer un groupe de suivi et de placer l’enquête sous contrôle présidentiel direct ».

Vladimir Poutine a également envoyé un télégramme à la mère de Boris Nemtsov, Dina Eïdman. « Je partage sincèrement le malheur qui vous frappe. Boris Nemtsov a laissé une trace dans l’histoire de la Russie, dans sa politique et sa vie sociale. Il a eu à occuper des postes de responsabilité dans une période de transition, difficile pour notre pays. Il a toujours exposé directement et honnêtement ses positions et défendu ses points de vue », peut-on lire dans l’adresse publiée sur le site du Kremlin. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Manon Masset

Dernières nouvelles de la Russie

International

Charles Michel à Moscou : la Belgique intermédiaire entre l’UE et la Russie ?

Le Premier ministre belge Charles Michel a clôturé mercredi 31 janvier une visite de trois jours à Moscou. L’occasion pour lui de briser la glace avec les dirigeants russes. Sept ans que cela n’était plus arrivé. Le dernier déplacement d’un Premier ministre belge en Russie remontait à 2011. Pour l’occasion, Charles Michel a été reçu en grande pompe puisqu’il a rencontré son homologue russe, Dmitri Medvedev, et le président russe Vladimir Poutine. L’objectif de ce déplacement était clair : renouer le dialogue avec Moscou. Officiellement, via l’Union européenne (UE), la Belgique soutient les sanctions économiques adoptées par l’UE et les États-Unis contre la Russie depuis le début de la crise ukrainienne en 2014. Mais l’économie du royaume – son agriculture notamment – est touchée par l’embargo russe sur les produits européens (décrété en représailles aux sanctions occidentales). […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

1 février 2018
En régions

Moscou – Vladivostok en transsibérien : le carnet de voyage de Katia Gouchina

Originaire de Nijni Novgorod, où s’arrête le Transsibérien, Katia Gouchina a toujours été habituée à voyager en train de part et d’autre de la ligne ferroviaire qui relie Moscou à Vladivostok sur 9258 kilomètres. […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

26 janvier 2018
Société

Patinage artistique : la nouvelle reine Alina Zaguitova

En remportant neuf médailles dont deux d’or, les Russes ont largement dominé les championnats d’Europe qui se déroulaient le week-end dernier à Moscou. Parmi les stars, la jeune patineuse Alina Zaguitova qui s’est illustrée en remportant, à seulement 15 ans, la médaille d’or, devant sa compatriote Evguenia Medvedeva, double tenante du titre. Une nouvelle venue dans l’arène qui ne surprend plus dans un monde où les patineuses russes de talent sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus jeunes. Il en va souvent ainsi dans le monde impitoyable du patinage artistique individuel féminin en Russie. À peine une athlète a-t-elle le temps de poser la couronne sur sa tête qu’une plus jeune, plus belle et plus forte vient lui voler la vedette. Aux Jeux olympiques de Sotchi, la championne olympique Adelina Sotnikova (21 ans) a ainsi été éclipsée par la jeune Ioulia Lipnitskaïa (19 ans), elle-même rapidement oubliée, suite à sa décision de mettre un terme à sa carrière pour raisons de santé, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

26 janvier 2018