Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'Offre Découverte

Un code électoral taillé pour la victoire

Un code électoral taillé pour la victoire

Clé électronique destinée au vote à distance dans le cadre des élections régionales 2020.
Photo : Mikhail Tereshchenko/TASS

Cette année, pour la première fois dans l’histoire de la Russie, les élections régionales du week-end prochain s’étendront sur trois jours. Il s’agit là d’une des modifications récentes du code électoral qui suscitent l’inquiétude de l’opposition.

La nouvelle loi, promulguée par Vladimir Poutine le 31 juillet dernier, a connu un destin étrange. Dès 2012 (sous la présidence de Dmitri Medvedev), une révision du code électoral est soumise à la Douma d’État (chambre basse du parlement). Elle accorde notamment aux partis un droit de regard élargi sur la composition des commissions électorales. Adopté en première lecture, le texte est mis de côté, jusqu’à ce qu’en juillet dernier, des députés du parti au pouvoir, Russie unie, le sortent du placard. En moins d’une semaine, ils l’actualisent (apparaît alors un article autorisant la tenue du scrutin sur trois jours) et le font approuver par la Douma malgré l’opposition des autres groupes parlementaires.

Nombre d’observateurs indépendants tablent alors sur une première utilisation de la nouvelle loi à l’occasion des législatives de l’automne 2021. La présidente de la Commission électorale centrale, Ella Pamfilova, prend tout le monde à revers en annonçant, alors que la campagne électorale a déjà commencé, que les prochains scrutins régionaux se dérouleront les 11,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter