S'abonner, c'est soutenir une rédaction indépendante basée à MoscouDécouvrir nos offres

Covid-19 : le virus de la décentralisation

Covid-19
Le virus de la décentralisation

Manifestation contre le confinement à Vladikavkaz, dans le Caucase, le 20 avril 2020. Photo : Olga Smolskaya / TASS

Souvent présentée comme un pays centralisé à outrance, la Russie semble redécouvrir les vertus du fédéralisme dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Les rapports entre le Kremlin et les régions pourraient bien constituer l’un des enjeux politiques majeurs de la crise actuelle. 

Le 25 mars dernier, lorsque Vladimir Poutine annonce une semaine chômée pour permettre à la population de se confiner et délègue aux autorités régionales le choix des mesures les plus adaptées pour endiguer l’épidémie de Covid-19, Oleg Borovski, le maire de Saïansk, petite ville industrielle de 38 000 habitants située à l’ouest du lac Baïkal, le prend au mot et fait fermer toutes les entreprises et commerces jusqu’au 5 avril. Toutefois, quelques jours plus tard, quand le chef de l’État prolonge les « vacances obligatoires » jusqu’à la fin d’avril, M. Borovski prend ses distances avec une décision qui menace la santé économique de sa commune. Il autorise la réouverture des centres commerciaux, des salons de coiffure, des restaurants proposant la vente à emporter et d’autres petites entreprises. Dans le même temps, il impose deux semaines de quarantaine – hors des limites de la ville – à ses administrés revenant de Moscou ou de l’étranger. 

Accusé d’enfreindre un décret présidentiel, M. Borovski tient bon, avec le soutien des habitants de Saïansk et celui du pouvoir régional. « J’ai simplement autorisé les petites entreprises – et même pas toutes, remarquez bien – à travailler… Comment feront-elles, sinon, pour payer leurs employés ? », explique-t-il au journal Novaïa gazeta, citant au passage la centaine de lettres d’entrepreneurs reçues pendant la première semaine de confinement : « Il y a quelque chose d’injuste à ce que l’État autorise ceux qui l’arrangent à travailler. Dans le pétrole, le gaz, le BTP, aucune grande entreprise ne s’est arrêtée ! » 

Pragmatisme poutinien

Si les médias ont tôt fait de qualifier de « frondeur » cet édile qui a osé s’élever contre Moscou, lui souligne qu’il n’est pas seul et que nombre de dirigeants locaux ont déjà pris leur destin en main : « À Kemerovo (Sibérie),

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Boris Iounanov

La peur du rideau de fer

Cela fait quatre mois que la Russie a fermé ses frontières pour cause de Covid-19, et que ses ressortissants sont empêchés de quitter le territoire. Pour beaucoup de Russes, la liberté de déplacement – la plus chère à leurs yeux – est en danger.

 

27 juillet 2020

Dijon : Kadyrov en Petit Père des Tchétchènes

Le chef de la république de Tchétchénie a publiquement soutenu les membres de la diaspora tchétchène impliqués dans la flambée de violence de Dijon. Une prise de position qui tranche avec sa sévérité habituelle à l’égard de ses compatriotes de l’étranger.

 

24 juin 2020