S'abonner, c'est rejoindre une communauté d'experts et de passionnésDécouvrir nos offres

Valeria Kassamara : « Il faut restaurer le dialogue entre le pouvoir et la société civile »

Valeria Kassamara
« Il faut restaurer le dialogue
entre le pouvoir et la société civile »

Pour beaucoup de Russes, 2019 aura été l’année des grandes manifestations organisées l’été dernier, à Moscou, par l’opposition réclamant des élections « libres et honnêtes », et sanctionnées par de nombreuses arrestations. La politologue Valeria Kassamara, vice-rectrice de la Haute École d’économie (HSE), revient sur six mois cruciaux dans l’histoire politique récente de la Russie.

Présentée par l’opposition comme une candidate proche du pouvoir, vous avez été battue aux élections moscovites de septembre dernier. Par la suite, vous vous êtes rendue au tribunal lors du jugement de votre étudiant à la HSE, Egor Joukov, figure de cette opposition, arrêté en marge d’une manifestation et accusé de troubles à l’ordre public. Comment interpréter cette marque de soutien ?

Valeria Kassamara : Que les choses soient claires : je ne me suis pas rendue à l’audience de M. Joukov en mon seul nom propre, mais en tant que représentante de notre établissement. Egor Joukov est mon étudiant. Si un autre étudiant – ou un enseignant – de la Haute École d’économie s’était retrouvé dans la même situation, nous l’aurions soutenu de la même façon, au nom de la présomption d’innocence. N’importe quel accusé doit être considéré comme innocent tant que sa culpabilité n’a pas été établie : telle est la position de principe de notre école. Le tribunal a condamné Egor Joukov à trois ans de prison avec sursis ; je suis contente qu’il retrouve la liberté et puisse à nouveau se consacrer à ses études.

Valeria Kassamara. Photo : novayagazeta.ru

Outre Egor Joukov, plusieurs dizaines de personnes sont inculpées pour avoir participé à des manifestations non-autorisées cet été. Huit d’entre elles sont actuellement en prison. Qu’est-ce qui a permis à votre étudiant d’échapper à une telle condamnation ?

V.K. : Sa situation est particulière. L’accusation l’a d’abord présenté comme un des organisateurs des manifestations interdites et un des meneurs de la protestation,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Propos recueillis par Sergueï Chestak