Lioubov Sobol : « L’union de l’opposition est une réalité »

Lioubov Sobol, l’avocate du Fonds de lutte contre la corruption, dirigé par Alexeï Navalny, est devenue cet été, à 32 ans, une des figures de l’opposition lors de manifestations pour la tenue d’élections libres et transparentes. Le Courrier de Russie l’a rencontrée pour savoir quel bilan elle dressait de ces derniers mois agités.

Récemment, le groupe d’information britannique BBC vous a incluse dans sa liste des cent femmes les plus influentes et les plus déterminées du monde. Quel est le but de votre action ?

Lioubov Sobol : Mon but, comme celui de mes collègues du Fonds de lutte anticorruption, est de vivre, pour reprendre notre slogan, « dans la magnifique Russie du futur ». C’est notre manière de désigner un pays où le pouvoir respecterait la loi, au même titre que la population ; où les droits de l’homme et les libertés seraient défendus ; où la justice serait rendue en toute indépendance ; où les médias feraient leur travail sans pression d’aucune sorte.

"Le pouvoir sait pertinemment que le soutien dont bénéficie l’opposition dépasse largement les 1 à 2 % dont parlent les chaînes de télévision qu’il contrôle."

En ce qui concerne la liste de la BBC, je suis bien sûr flattée. Toutefois, je ne mesure pas l’efficacité de mon action à des critères de ce type, mais en fonction des résultats concrets du travail effectué au sein de l’équipe d’Alexeï Navalny. Nous nous efforçons de susciter des changements démocratiques par différents moyens, notamment en participant aux différents scrutins. Nous avons ainsi créé l’événement cet été, lors des élections au parlement municipal de Moscou [le 8 septembre dernier], qui ont plongé le pouvoir dans une crise relativement profonde.

Malgré cette « crise », le parti du pouvoir, Russie unie, a conservé sa majorité et continue de prendre toutes les décisions…

L. S. : L’opposition dite « hors système », dont nous faisons partie,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Sergueï Chestak et Julien Braun

Dernières nouvelles de la Russie

Ella Pamfilova : « Les Russes prennent leur destin en main »

Cet été, la présidente de la Commission électorale centrale, Ella Pamfilova, a concentré les critiques de l’opposition « hors-système », qui l’accusait de partialité dans l’examen des dossiers de ses candidats (qui ont tous été refusés). À la fin de septembre, elle a accordé une longue interview à Rossiïskaïa gazeta, dont voici des extraits.

7 octobre 2019

Les manifestations moscovites vues de l’intérieur

Chaque week-end, Moscou est le théâtre de rassemblements – parfois autorisés, généralement interdits – de l’opposition, exigeant l’enregistrement de ses candidats aux élections locales du 8 septembre prochain. Les motivations des manifestants sont variables.

 

19 août 2019